Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

COVID : Plus il est sévère, plus il risque d’être long

Actualité publiée il y a 4 mois 1 semaine 1 jour
The Lancet Regional Health – Europe
Les patients qui développent des symptômes durables après l’infection sont ceux-là mêmes qui ont développé les formes aiguës les plus sévères (Visuel Adobe stock 483928387)

Cette étude collaborative menée par des chercheurs du Karolinska Institutet et publiée dans The Lancet Regional Health – Europe a retracé la prévalence de symptômes physiques sévères jusqu'à 2 ans après l’infection par le SRAS-CoV-2. L’analyse aboutit à des conclusions très claires : les patients qui développent des symptômes durables après l’infection sont ceux-là mêmes qui ont développé les formes aiguës les plus sévères, alors que la prévalence du COVID long est quasi-nulle chez les personnes qui n’ont jamais été alitées.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
39€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités