Vous recherchez une actualité
Actualités

CRÉATIVITÉ : Les idées nouvelles méritent bien récompense

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 1 jour
NeuroImage
Une image mentale créative ou une idée nouvelle déclenche dans certains cerveaux un signal de récompense neuronal.

Les personnes créatives relatent que leurs idées s’accompagnent souvent d’une grande satisfaction. Cette étude d’imagerie d’une équipe de l’Université Drexel (Philadelphie) confirme cette impression : une image mentale créative ou une idée nouvelle déclenche dans certains cerveaux un signal de récompense neuronal. Ce constat documenté dans la revue NeuroImage contribue à expliquer le développement évolutif incessant de notre créativité.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’étude montre en effet les différences entre l’activité cérébrale liée à la compréhension et l’activité cérébrale liée à la « création ». Mieux comprendre le processus neural de la créativité est essentiel car cette fonction cognitive supérieure est l'une des capacités les plus spécifiques de notre humanité. Ce sont bien des idées et des solutions innovantes qui ont permis à notre espèce de survivre aux menaces et de prospérer. Pourtant, la créativité n’est pas « forcément » nécessaire à la survie : ainsi de nombreuses espèces dépourvues de créativité sont parvenues à survivre et à se développer.

Lors des moments de créativité, l’imagerie montre un sursaut d'ondes cérébrales « gamma » chez tous les participants puis une seconde vague d'ondes gamma environ un dixième de seconde plus tard dans le cortex orbitofrontal, une partie du système de récompense du cerveau, mais uniquement chez les participants sensibles à la récompense.

Quel est le moteur du développement de la créativité au cours de notre évolution ?

Cette recherche basée sur l’imagerie cérébrale constate que chez certaines personnes, des idées créatives déclenchent une explosion d'activité dans le système de récompense du cerveau. Alors que la récompense motive les comportements qui la produisent, les personnes qui éprouvent cette récompense ou qui y sont plus sensibles seront aussi plus susceptibles de s'engager, de préférence, dans d'autres activités liées à la créativité.

 

L'étude s'est concentrée sur ces moments de créativité ou de « jaillissement » de nouvelles idées ou encore de solutions non évidentes- qui vont conduire à des inventions et à d'autres percées. L'équipe a enregistré les EEG chez des participants invités à résoudre des anagrammes pour trouver un mot caché. Les chercheurs se sont concentrés sur la survenue de solutions soudainement apparues, plutôt qu’aux solutions trouvées en réorganisant méthodiquement les lettres pour trouver le bon ordre. Les participants ont également passé un test d’évaluation de la sensibilité à la récompense, un trait de personnalité qui reflète la motivation à gagner des récompenses plutôt qu'à éviter des pertes.

Lors des moments de créativité, l’imagerie montre un sursaut d'ondes cérébrales « gamma » chez tous les participants puis une seconde vague d'ondes gamma environ un dixième de seconde plus tard dans le cortex orbitofrontal, une partie du système de récompense du cerveau, mais uniquement chez les participants sensibles à la récompense. L’expérience suggère que la sensibilité générale à la récompense pourrait permettre de prédire quels sont les sujets les plus susceptibles d’exercer ou de développer cette créativité.

 

La créativité semble donc corrélée au système de récompense du cerveau humain : "ce lien", explique l’auteur principal, John Kounios, professeur au Drexel's College et directeur du « Creativity Research Lab », "contribue à expliquer le développement continu de la créativité et donc, d’une certaine manière, l’évolution des arts et des sciences".

Autres actualités sur le même thème