Vous recherchez une actualité
Actualités

CROISSANCE de l'ENFANT : Un oeuf par jour pour mieux grandir !

Actualité publiée il y a 1 année 11 mois 1 semaine
Pediatrics

Un œuf par jour peut empêcher une croissance insuffisante chez le petit enfant, explique cette équipe américaine, qui rappelle aussi que dès l’âge de la diversification alimentaire, soit à partir de 6 mois, les bébés peuvent commencer à consommer des œufs. Cette excellente source de protéines semble permettre d’améliorer la croissance et, a minima, de prévenir le retard de croissance. C’est à lire dans la revue Pediatrics.

Une insuffisance de croissance, c'est-à-dire une petite taille ou un petit poids en regard de l'âge entraîne des effets sur la santé à long terme, non seulement sur le développement et les aptitudes physiques mais aussi sur la santé mentale. Ses principaux facteurs sont la malnutrition, des infections répétées et dans de nombreux cas, les deux à la fois.


Les chercheurs de l'Université de Washington, du Maryland et de California Davis en collaboration avec une équipe de l'Universidad San Francisco de Quito (Equateur) soulignent, avec cette étude, que les œufs sont finalement un aliment bon marché et « pratique » permettant de garantir aux enfants, en particulier dans les pays pauvres ou les foyers défavorisés, un apport suffisant de protéines. De plus dans cette étude, les bébés qui ont reçu un œuf chaque jour ont également consommé moins d'aliments sucrés, tels que des bonbons et des gâteaux. Cela suggère qu'une consommation régulière d'œufs pourrait contribuer à réduire l'obésité chez les enfants. Il y a évidemment la crainte liée aux salmonelles parfois détectées dans les œufs mais les chercheurs rappellent que le risque est aujourd'hui infime.

L'étude qui a suivi 163 mères ayant un enfant âgé de 6 à 9 mois en bonne santé, avait pour objectif d'évaluer si les bébés qui reçoivent régulièrement des œufs dans leur alimentation sont moins susceptibles d'être sous-pondérés ou d'accuser un retard de croissance. Les bébés ont été pesés et mesurés au début de l'étude et 6 mois plus tard. Les chercheurs ont pris en compte les données d'environnement de croissance de l'enfant, dont l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, le régime alimentaire habituel du bébé et les éventuels antécédents de maladie. Les enfants souffrant de malnutrition sévère, de malformations cardiaques ou d'allergies aux œufs ont été exclus de l'étude. Chaque famille a reçu une visite hebdomadaire de surveillance de santé et de vérification du régime alimentaire de l'enfant. Enfin, les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles, dont les mesures des enfants au début de l'étude.

Œuf quotidien vs retard de croissance :

-au début de l'étude, 26% des enfants témoins et 37% dans le groupe « œuf quotidien » accusaient un retard de croissance ;

-à la fin de l'étude, c'est le cas de 29% des enfants témoins et 21% des enfants du groupe « œuf ».

Après prise en compte des facteurs de confusion possibles, les enfants recevant quotidiennement un œuf dans leur alimentation, ont

-un risque réduit de 47% d'accuser 6 mois plus tard, un retard de croissance,

-un risque réduit de 74% d'accuser un faible poids pour l'âge,

-une consommation réduite de 29% d'aliments sucrés.

Ici, aucun cas d'allergie sévère aux œufs n'a été relevé.

Un œuf par jour dans le cadre d'un régime alimentaire du bébé à partir de 6 mois permet de « considérablement améliorer » la croissance et « réduit le retard de croissance » chez le petit enfant, concluent les auteurs. « Les œufs sont une source de nourriture de haute qualité abordable et respectueuse de l'environnement dans les populations à risque de dénutrition, de surpoids et d'obésité ».

June 6 2017 Eggs in Early Complementary Feeding and Child Growth: A Randomized Controlled Trial

Retrouvez toute l'actualité médicale sur la Santé de l'Enfant sur Pédiatrie Blog
Accéder au Dossier Diversification alimentaire de Santé log: pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Interstitiel resposorb