Vous recherchez une actualité
Actualités

CURE de JOUVENCE : Diluer le plasma pour inverser le vieillissement

Actualité publiée il y a 2 semaines 5 jours 2 min
Aging
Un effet anti-âge par dilution du plasma sanguin ? (Visuel Irina Conboy)

Cette équipe de l’Université de Californie, Berkeley confirme qu’un sang plus jeune peut contenir des protéines ou des molécules de jouvence et inverser le vieillissement chez la souris. Plus surprenant, cet effet anti-âge peut également être obtenu par simple dilution du plasma sanguin. Des résultats étonnants, présentés dans la revue Aging, qui semblent ouvrir une nouvelle option de rajeunissement et de régénération.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Ainsi, ces travaux révèlent que des souris plus âgées développent plus de nouvelles fibres musculaires (en rose sur visuel) après avoir subi une procédure qui consiste à diluer les protéines dans leur plasma sanguin. Des essais cliniques sont en préparation et doivent déterminer si ce type de dilution plasmatique pourrait être utilisé chez L’homme pour traiter les maladies liées à l'âge et améliorer la santé globale des personnes âgées.

Un effet anti-âge par simple dilution du plasma sanguin 

  • Les chercheurs de Berkeley montrent ici, lors d’une première phase de recherche que le sang de bébés souris jumeaux siamois qui partagent le sang et les organes permet d’inverser certains marqueurs de vieillissement chez les souris âgées. Les scientifiques ont donc vérifié si le sang de jeunes souris pourrait contenir des protéines ou des molécules « de jouvence » pour les souris- et les humains. Mais la découverte ne se situe pas là : inverser les effets de l’âge semble également possible en diluant simplement le plasma sanguin de souris âgées (et pas seulement de souris jeunes) .
  • Dans une deuxième étape, l’équipe constate que le remplacement de la moitié du plasma sanguin de vieilles souris par un mélange de sérum physiologique et d'albumine permet le même effet de rajeunissement sur le cerveau, le foie et les muscles qu’une transfusion de sang plus jeune. Ces résultats semblent réfuter l’hypothèse de molécules de jouvence dans le sang plus jeune.

 

L’autre hypothèse développée par les chercheurs est, qu’avec l’âge, se produit une élévation préjudiciable de certaines protéines dans le sang. Dans cette hypothèse, du sang jeune ou des facteurs « de jouvence » ne sont pas nécessaires pour obtenir un effet rajeunissant : la dilution du sang (« âgé ») est suffisante.

 

Et chez l'Homme ? Chez les humains, la composition du plasma sanguin peut être modifiée par une procédure clinique appelée échange plasmatique thérapeutique, ou plasmaphérèse, approuvée par l’Agence américaine FDA pour le traitement de diverses maladies auto-immunes. L'équipe de recherche finalise actuellement des essais cliniques pour déterminer si une telle modification plasmatique pourrait être utilisé pour améliorer la santé globale des personnes âgées et pour traiter les maladies liées à l'âge, notamment la fonte musculaire, la neurodégénérescence, le diabète de type 2 et la baisse d’immunité.

 

« Il faudra un certain temps pour que les gens abandonnent l'idée que le plasma "jeune" contient des molécules de rajeunissement. L'échange thérapeutique de plasma chez l'Homme dure environ 2 à 3  heures et s'accompagne d'effets secondaires faibles ou nuls ».

Autres actualités sur le même thème