Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DÉPRESSION MAJEURE : Les antidépresseurs de 2è génération et la TCC en première intention

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 4 semaines
Annals of Internal Medicine
Ces nouvelles directives de l'American College of Physicians (ACP) recommandent en effet une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou des antidépresseurs de deuxième génération pour les adultes souffrant de trouble dépressif majeur (Visuel Adobe Stock 514755825).

Ces nouvelles directives de l'American College of Physicians (ACP), publiées dans les Annals of Internal Medicine recommandent en effet une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou des antidépresseurs de deuxième génération pour les adultes souffrant de trouble dépressif majeur. Au-delà, ces experts neurologues, psychiatres et pharmacologues rappellent l’importance du dialogue médecin-patient sur les avantages et inconvénients du traitement, les profils d'effets indésirables, ses coûts ou reste à charge, afin de favoriser une décision éclairée lors de la sélection d'un traitement de première et de deuxième intention.

 

Ces nouvelles recommandations sont issues d’une revue systématique de la littérature. Dans un éditorial, les experts relèvent néanmoins des lacunes importantes dans les recommandations concernant les approches thérapeutiques non pharmaceutiques.

TCC et décision éclairée

Cependant en dépit de ces lacunes, la thérapie cognitivo-comportementale n’est non seulement pas oubliée mais privilégiée au même titre que certains traitements pharmacologiques. L'ACP recommande en effet l'utilisation de la TCC au même titre que les antidépresseurs de deuxième génération comme traitement initial chez les adultes atteints de dépression modérée à sévère, et suggère la combinaison des deux, comme option de traitement alternative. La TCC peut également être initiée chez les adultes souffrant de dépression majeure légère.

 

Parmi les principales recommandations :

 

  • monothérapie par TCC ou comme traitement initial chez les patients en phase aiguë de TDM modéré à sévère (recommandation forte, données probantes de certitude modérée). Les antidépresseurs de deuxième génération comprennent les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline (IRSN : norépinéphrine) et d'autres tels que le bupropion, la mirtazapine, la néfazodone, la trazodone, la vilazodone et la vortioxétine, ces antidépresseurs de deuxième génération étant les agents les plus couramment prescrits en soins primaires ;
  • thérapie combinée TCC et antidépresseur de deuxième génération comme traitement initial chez les patients en phase aiguë de TDM modéré à sévère ;
  • monothérapie avec TCC comme traitement initial chez les patients en phase aiguë de TDM léger ;

Et lorsque les patients en phase aiguë de TDM modéré à sévère ne répondent pas au traitement initial avec antidépresseur de deuxième génération :

 

  • passer à ou augmenter la TCC ;
  • ou passer à un autre antidépresseur de deuxième génération ; 
  • ou combiner un deuxième traitement pharmacologique.

 

La décision éclairée s’impose, doit être personnalisée et basée sur une discussion des avantages et des inconvénients possibles du traitement, de ses effets indésirables éventuels, du coût, de la faisabilité ou accès mais aussi des symptômes spécifiques du patient (ex : insomnie, hypersomnie, troubles de l'appétit, comorbidités, autres traitements) et de son mode de vie.


Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème