Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: Acquérir la notion du temps prend 6 ans

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 1 semaine
Journal of Experimental Child Psychology

On aurait pu penser que dès la naissance, le nourrisson a cette notion du temps, ne serait-ce qu’à travers ses rythmes physiologiques, le sommeil, la faim…Mais en fait, l’enfant ne commence à conceptualiser, à travers les différentes unités temporelles, certes complexes, que bien après la petite enfance. Cet apprentissage et cet usage correct des principales unités de temps ne s'acquiert essentiellement qu’entre 6 et 8 ans, précise cette étude d’une équipe de l’Inserm. Arithmétique oblige. Conclusions dans le Journal of Experimental Child Psychology.

Si jusque-là les précédentes recherches avaient surtout évalué la capacité des enfants à reproduire ou à classer des intervalles de temps inférieurs à la minute, cette nouvelle étude, menée auprès de 105 enfants français âgés de 6 à 11 ans montre que cet apprentissage de la notion de temps qui requiert des compétences bien précises en arithmétique. Décomposer le temps en secondes, minutes, heures, jours, mois, saisons, années n'est en effet pas si simple, précise Georges Dellatolas, spécialiste en neuropsychologie de l'enfant, co-auteur de l'étude. Les chercheurs ont évalué par questionnaire (le questionnaire Time Knowledge Questionnaire (TKQ), spécialement développé pour l'étude), chez 57 filles et 48 garçons, âgés de 6 à 11 ans, la capacité à se représenter et à utiliser correctement les principales unités temporelles, dans une vie, une journée ou durant l'entretien. Ainsi, le questionnaire « TKQ » a évalué l'orientation temporelle, les séquences temporelles, les relations entre les unités de temps, et la lecture de l'heure sur une horloge, l'estimation des durées liées aux anniversaires, à la durée de vie et à la durée de l'interview. Ensuite, sur la base d'un test reconnu d'évaluation du traitement des nombres et du calcul (Zareki-R), les chercheurs ont cherché à déterminer le lien entre la notion du temps chez ces enfants et leurs compétences numériques. L'analyse montre que :


· La connaissance du temps s'avère fortement liée et à 75%,

- aux compétences numériques (lecture des chiffres , calcul mental)

- aux notions de grandeurs (par exemple : correspondance entre un chiffre et une distance),

- et à la perception du contexte numérique (par exemple : de nombreuses feuilles sur un arbre, quelques enfants dans une famille : il s'agit ici de savoir faire correspondre un nombre à un contexte),

- la mémoire de travail dans le domaine numérique (par exemple : la comparaison de chiffres présentés oralement).

· Cette connaissance du temps s'accroît, logiquement avec l'âge mais s'acquiert principalement entre 6 et 8 ans.

Des résultats qui doivent être confirmés par l'équipe sur un plus large échantillon, et qui pourraient permettre de mieux comprendre les facteurs pouvant entraîner des troubles du traitement des informations temporelles et développer de nouvelles interventions d'acquisition de ces notions temporelles.

Autres actualités sur le même thème