Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: Des pommes de terre oui mais pas trop!

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 2 semaines
Diabetes Care

Limiter sa consommation de pommes de terre et la remplacer par un apport de grains entiers permet de prévenir le risque de diabète de type 2, conseillent ces chercheurs nutritionnistes de Harvard et de l’Osaka Center for Cancer and Cardiovascular Disease Prevention. Pourquoi ? A travers l’analyse de données de plus de 200.000 participants, l’équipe montre que la consommation de pommes de terre, en particulier de frites, est associée à un risque plus élevé de diabète de type 2, indépendamment de l'IMC et d'autres facteurs de risque. En revanche, l’apport de grains entiers est associé à un risque réduit.

Les chercheurs ont analysé les données de 70.773 femmes participant à la cohorte Nurses' Health Study, de 87.739 femmes participant à la Nurses' Health Study II et de 40.669 hommes participant à la Health Professionals Follow-up Study. Dans ces cohortes, la consommation de pommes de terre (comme celle de la plupart des aliments) a été évaluée tous les 4 ans via des questionnaires de fréquence alimentaire. Les chercheurs ont pris également en compte les diagnostics de diabète de type 2, auto-déclarés puis validés par questionnaire complémentaires. Au total, sur près de 4 millions de personnes-années de suivi,


· 15.362 nouveaux cas de diabète de type 2 ont été recensés.

· Une consommation plus élevée de pommes de terre quelle que soit leur préparation, s'avère significativement associée à un risque accru de diabète de type 2 : vs moins d'1 portion / semaine associé 2-4 portions / semaine, à un risque accru de 7% de diabète de type 2,

· ≥ 7 portions / semaine, à un risque accru de 33%.

· Globalement le risque de diabète de type 2 pour chaque tranche de 3 portions / semaine augmente de 4% pour les pommes de terre cuites au four, bouillies, ou en purée

· de 19% quand il s'agit de portions de frites.

· En revanche, lorsqu'on remplace 3 portions / semaine de pommes de terre par la même quantité de grains entiers, le risque est alors réduit de 12%.

· Enfin, en comparaison avec la consommation habituelle de pommes de terre, une augmentation de 3 portions / semaine en 4 ans est associée à une augmentation de 4% du risque de diabète de type 2.

Il faut néanmoins rappeler que la pomme de terre est l'un des légumes qui offrent le meilleur rapport qualité nutritionnelle/prix. La pomme de terre apporte « pour le moins cher » des nutriments essentiels comme le potassium, des fibres, de la vitamine C et du magnésium (Cliquer sur encadré ci-contre). Une pomme de terre de bonne taille (150 g) apporte seulement 110 calories mais apporte plus de potassium qu'une banane, la moitié de l'apport quotidien recommandé de vitamine C et ne contient pas de matières grasses ou de sodium.

Cette étude suggère néanmoins de ne pas trop en abuser en particulier sous forme de frites…

Autres actualités sur le même thème