Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE : Les antiacides efficaces pour le contrôle glycémique

Actualité publiée il y a 3 mois 2 jours 5 heures
The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism
Ces antiacides, les IPP, apparaissent réduire, de manière significative, les taux d'hémoglobine A1c (HbA1c) et la glycémie à jeun chez les patients « déjà » diabétiques (Visuel Adobe Stock 36005285).

Cette étude révèle un avantage peu connu des antiacides de type Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) : en complément des soins standards, ces antiacides apparaissent réduire, de manière significative, les taux d'hémoglobine A1c (HbA1c) et la glycémie à jeun chez les patients « déjà » diabétiques. Cette méta-analyse de l'Université du Maryland à Baltimore, publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism suggère ainsi que les IPP améliorent le contrôle glycémique chez les personnes diabétiques, mais n'ont eu aucun effet préventif contre l’incidence ou l’apparition du diabète e population générale.

 

La lutte contre le diabète de type 2 est une priorité de santé publique car la prévalence de la maladie atteint aujourd’hui 10% de la population mondiale. Au-delà des changements de mode de vie, des médicaments antidiabétiques ou de l’insulinothérapie, des données plus récentes indiquent que les médicaments antiacides en vente libre pourraient être un moyen efficace d'améliorer les niveaux de glucose.

 

Ces Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) sont des médicaments utilisés dans le traitement de l'acidité gastrique et des millions de personnes dans le monde les utilisent pour soulager le reflux gastro-œsophagien (RGO), les brûlures d'estomac, l'œsophagite par RGO, la gastrite et les ulcères gastriques. Plusieurs études ont déjà documenté certains effets indésirables de ces antiacides, en particulier sur l’équilibre du microbiote intestinal.

Un  avantage, significatif dans le contrôle de la glycémie chez les patients diabétiques.

Les chercheurs ont effectué une méta-analyse sur les effets des IPP sur les taux de sucre dans le sang chez des participants atteints de diabète et si ces médicaments pourraient prévenir l'apparition d'un diabète chez des participants non diabétiques. Les chercheurs ont retenu 7 études portant au total sur 342 participants pour le contrôle glycémique et 5 études portant au total sur 244.439 participants pour l’incidence du diabète. Cette méta-analyse constate que :

 

  • les antiacides réduisent les niveaux d'HbA1c de 0,36 % chez les participants diabétiques et abaisser la glycémie à jeun de 10 mg/dl ;
  • chez les personnes non diabétiques, l’ensemble des études montrent l’absence d’effet des antiacides sur la réduction du risque de diabète.

 

« Ainsi, les diabétiques devraient savoir que ces médicaments antiacides couramment utilisés peuvent améliorer leur contrôle de la glycémie, et les médecins pourraient également prendre en compte ce bénéfice hypoglycémiant lorsqu'ils traient leurs patients », commente l’auteur principal, le Dr Kashif Munir, professeur agrégé d'endocrinologie, de diabète et de nutrition à l'Université du Maryland.

Autres actualités sur le même thème