Actualités

DIABÈTE : Un candidat contre ses complications et ses plaies

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 15 heures
Science Translational Medicine
Des données prometteuses sur une nouvelle classe de composés à bloquer l’action néfaste d’une protéine, RAGE à l’origine de signaux inflammatoires qui blessent le cœur et les reins dans le diabète et qui ralentissent la cicatrisation des plaies diabétiques (Visuel Adobe Stock 165767373).

Ce composé, développé par une équipe de la NYU Langone Health ne permet pas de faire baisser les niveaux de sucre dans le sang, mais, en revanche, promet de réduire plusieurs conséquences du diabète de type 1 et 2, dont la mort cellulaire, l’inflammation et certains dommages aux organes. Cette étude préclinique, publiée dans la revue Science Translational Medicine, documente ainsi les promesses d’une nouvelle classe de composés à bloquer l’action néfaste d’une protéine, RAGE, à l’origine de signaux inflammatoires qui blessent le cœur et les reins dans le diabète, et qui ralentissent la cicatrisation des plaies diabétiques.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités