Vous recherchez une actualité
Actualités

DMLA HUMIDE : Et si un patient sur 3 pouvait arrêter les anti-VEGF ?

Actualité publiée il y a 4 mois 1 semaine 1 jour
Journal of Clinical Investigation
Jusqu'à 30 % des patients atteints de DMLA humide pourraient, en fait, arrêter les injections oculaires en toute sécurité au bout de la première année (Visuel Adobe Stock 91991055)

Cette étude de chercheurs de l’Université Johns Hopkins (Baltimore) apporte une vraie révélation dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge et pour sa forme humide la plus agressive : jusqu'à 30 % des patients atteints de DMLA humide pourraient, en fait, arrêter les injections oculaires en toute sécurité au bout de la première année. Ces travaux publiés dans le Journal of Clinical Investigation expliquent pour quelles raisons bien sûr, et dans le même temps laissent espérer le développement proche d’un test simple qui pourrait un jour identifier les patients pouvant arrêter la thérapie en toute sécurité.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités