Actualités

e-CIGARETTE : Elle mène aussi à la parodontite

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 5 jours
mBio
En modifiant profondément la composition du microbiome oral et en altérant la réponse immunitaire, le vapotage est un facteur de maladies des gencives (Visuel Adobe Stock 295793448)

La e-cigarette, un défi aussi pour la santé buccodentaire ? Certainement, répond cette équipe de chercheurs du College of Dentistry de l'Université de New York. En modifiant profondément la composition du microbiome oral, en altérant la réponse immunitaire, le vapotage est un facteur de maladies des gencives. Ces résultats présentés dans la revue mBio révèlent que bien que moins nocif pour les gencives que le tabagisme classique, le vapotage peut lui-aussi mener à la parodontite.

 

La maladie des gencives touche près de la moitié des adultes des pays riches. On sait que le tabagisme est un facteur de risque mais on en sait beaucoup moins sur l'impact des cigarettes électroniques. La recherche confirme une communauté unique de bactéries et de réponses immunitaires chez les utilisateurs de cigarettes électroniques et met en évidence les processus par lesquels la cigarette électronique altère la santé bucco-dentaire et fragilise les gencives.

Un microbiome oral spécifique avec la cigarette électronique

Les chercheurs ont suivi durant 6 mois la santé bucco-dentaire de 84 participants,

  1. un tiers étant fumeurs de cigarettes,
  2. un tiers, utilisateurs de cigarettes électroniques,
  3. et un tiers, n’ayant jamais fumé ou vapoté.

La maladie des gencives a été évaluée par 2 examens buccodentaires menés à 6 mois d'intervalle, au cours desquels des échantillons de plaque dentaire ont été prélevés afin d’analyser le microbiome oral.

Tous les participants avaient une maladie des gencives au début de l'étude, les fumeurs de cigarettes ayant la maladie la plus grave, suivis des utilisateurs de cigarettes électroniques.

 

Après 6 mois, les chercheurs constatent que :

 

  • la maladie des gencives s'est aggravée chez certains participants de chaque groupe, dont plusieurs utilisateurs de cigarettes électroniques ;
  • la perte d'attachement des dents n’est augmentée significativement que chez les fumeurs de cigarettes électroniques (et non chez les fumeurs de cigarettes et les non-feumeurs) ;
  • le microbiome oral des utilisateurs de cigarettes électroniques est spécifique par rapport à celui des fumeurs et des non-fumeurs,
  • la composition bactérienne des microbiomes des utilisateurs de cigarettes électroniques a plus de communautés bactériennes en commun avec celle des microbiomes des fumeurs de cigarettes, qu'avec les non-fumeurs : plusieurs types de bactéries, dont Selenomonas, Leptotrichia et Saccharibacteria, sont plus abondants chez les fumeurs et les vapoteurs vs non-fumeurs. Plusieurs autres bactéries, dont Fusobacterium et Bacteroidales, des espèces connues pour être associées aux maladies des gencives, sont plus particulièrement dominantes dans la bouche des utilisateurs de cigarettes électroniques ;
  • enfin, l’évaluation de ce microbiome oral, spécifique à chaque groupe, est représentative de la gravité de la maladie parodontale au fil du temps.

 

e-cigarette et réponse immunitaire altérée : ces travaux révèlent que ce microbiome spécifique chez les utilisateurs de cigarettes électroniques est corrélé à des modifications de la réponse immunitaire de l'hôte. En particulier, le vapotage induit des niveaux différents de cytokines, des protéines qui aident à réguler le système immunitaire. Et certaines cytokines sont liées à un déséquilibre des bactéries buccales et peuvent aggraver les maladies des gencives en favorisant l'inflammation.

  • Le TNFα, une cytokine pro-inflammatoire apparaît ainsi à des niveaux significativement élevés chez les utilisateurs de cigarettes électroniques ;
  • les cytokines IL-4 et IL-1β sont plus faibles chez les utilisateurs de cigarettes électroniques comme chez les personnes atteintes d'une maladie des gencives.

 

En conclusion, le microbiome oral des utilisateurs de cigarettes électroniques induit une réponse immunitaire altérées et favorise la maladie des gencives.

Mais plus ou moins que le tabagisme ?

La e-cig, plus ou moins nocive pour les gencives que la cigarette classique ? le microbiome oral unique des utilisateurs de cigarettes électroniques est décrit ici comme « moins sain que le microbiome oral des non-fumeurs mais en meilleure santé que celui des fumeurs de cigarettes classiques ».

 

« Nous commençons à comprendre comment les e-cigarettes et les produits chimiques qu'elles contiennent modifient le microbiome oral et perturbent l'équilibre bactérien », commentent les 2 auteurs principaux, les Drs Deepak Saxena et Xin Li, professeurs de pathobiologie moléculaire au NYU College of Dentistry. « Le vapotage semble être à l'origine de schémas bactériens uniques avec ses propres défis pour la santé buccodentaire ».