Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉDITION du GÉNOME : Vers des anticorps thérapeutiques phénotypiques ?

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 5 jours
Nature Communications
Les anticorps thérapeutiques ont transformé le traitement du cancer et des maladies auto-immunes (Visuel Fotolia)

Ces dernières années, les anticorps thérapeutiques ont transformé le traitement du cancer et des maladies auto-immunes. Cette équipe de l'Université de Lund (Suède) propose d’accélérer ces développements avec une nouvelle méthode efficace basée sur l’édition du génome et ses ciseaux génétiques. Ces travaux publiés dans Nature Communications permettent « tout simplement » d’identifier de nouvelles molécules cibles pour des anticorps thérapeutiques spécifiques : soit, un anticorps spécifique par cible. C’est l'opportunité de disposer de nouveaux anticorps phénotypiques hyperpersonnalisés, qui pourraient révolutionner le traitement des cancers.

 

Les anticorps thérapeutiques sont la classe de médicaments qui se développe actuellement le plus rapidement et plusieurs sont utilisés dans le traitement du cancer. Ils présentent plusieurs avantages, l’efficacité, l’absence d'effets secondaires et exploitent le système immunitaire du corps : en se liant à une molécule cible spécifique sur une cellule, l'anticorps peut soit activer le système immunitaire, soit provoquer l'autodestruction de la cellule. Cependant, la plupart des médicaments anticorps utilisés aujourd'hui ont été développés contre une cible anticorps choisie au préalable.

De nombreux médicaments anticorps ciblent actuellement la même molécule

"Des anticorps ciblant de nouvelles molécules pourraient permettre à plus de patients d'accéder à un traitement efficace et de disposer de plus de traitements par anticorpds thérapeutiques pour un plus grand nombre de maladies", explique Jenny Mattsson, doctorante au département d'hématologie et de médecine transfusionnelle de l'Université de Lund.

 

Vers des anticorps phénotypiques ? L’idée serait donc de rechercher des anticorps efficaces contre les cellules cancéreuses sans se limiter à une molécule cible prédéfinie. De cette manière, de nouvelles molécules cibles pourraient être identifiées et de nouveaux anticorps thérapeutiques aussi. Le problème est que ce développement d'anticorps phénotypiques nécessite que la molécule cible soit identifiée à un stade plutôt avancé du cancer, une contrainte technique contraire à l'objectif thérapeutique.

 

En utilisant les ciseaux génétiques de la technique d’édition du génome CRISPR-Cas9, les chercheurs parviennent à identifier, rapidement, les molécules cibles pour 38 de 39 anticorps testés. Ils se déclarent même « surpris » de la précision des résultats.

 

Il devient donc possible de trouver la molécule cible pour un anticorps donné.

Autres actualités sur le même thème