Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉPILEPSIE RÉFRACTAIRE : Le cannabis réduit les crises de moitié

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 1 semaine
American Academy of Neurology

Un médicament à base de cannabidiol, l’un des 2 principaux ingrédients actifs du cannabis -et non psychoactif- montre ici sa capacité à réduire de moitié les crises chez certains enfants et adultes atteints du syndrome de Lennox-Gastaut (LGS), une forme sévère d'épilepsie. Cet essai clinique contrôlé à grande échelle présenté au Congrès annuel de l’American Academy of Neurology (Boston), confirme ainsi le cannabidiol comme une alternative prometteuse chez les patients réfractaires aux antiépileptiques « standards ».

Près de 40% des patients atteints de LGS, une forme d'épilepsie qui commence en général dès l'enfance, connaissent ainsi, avec cette forme liquide de cannabidiol, une réduction de 50% de leurs crises vs 15% avec le placebo. Ces patients connaissent différents types de crises, dont la crise atonique, caractérisée par une chute de tonus musculaire qui entraîne la chute du patient, dont les crises tonico-cloniques (convulsions et raidissements) appelées aussi « grand mal », qui entraînent la perte de conscience, bref des crises difficiles à contrôler et qui, en général, ne répondent pas bien aux médicaments.


Les promesses du cannabidiol : le principe actif permet de réduire ces crises particulièrement difficiles à contrôler, explique l'auteur principal de l'étude, le Dr Anup Patel, de l'Ohio State University. Son étude randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo, menée auprès de 225 patients atteints et à épilepsie réfractaire, âgés de 16 ans, subissant environ 85 crises par mois, montre que le médicament à base de cannabidiol permet de réduire de 42% le nombre de crises et de 40% leur sévérité. Enfin, ces patients ayant reçu le cannabidiol sont près de 3 fois plus susceptibles de décrire une amélioration de plus de 66% de leur qualité de vie.

Le cannabidiol peut donc être efficace contre les formes réfractaires d'épilepsie dont le syndrome de Lennox-Gastaut, une forme « incroyablement difficile à traiter ». Si les patients qui prennent du cannabidiol présentet beaucoup plus d'effets secondaires, la plupart sont décrits comme tolérables par les auteurs. La demande d'AMM est e cours auprès de l'Agence américaine FDA…

18-Apr-2017 Cannabis-based medicine may cut seizures in half for those with tough-to-treat epilepsy

Plus de 100 études autour du Cannabis


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages