Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE : Il booste le flux sanguin vers le cortex, qui booste la cognition

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 19 heures
Journal of Alzheimer's Disease
« Le flux sanguin cérébral fait partie du puzzle et nous devons continuer à le maintenir » (Visuel AdobeStock_143132290)

Ce n’est pas la première étude à documenter l’importance d’une bonne santé cérébrovasculaire pour maintenir la cognition avec l’âge. Cette équipe de UT Southwestern, en décryptant dans le Journal of Alzheimer’s Disease, les effets de l’exercice sur la circulation cérébrale, nous explique comment l’activité permet le maintien de la mémoire et réduit le déclin cognitif. « Le flux sanguin cérébral fait partie du puzzle et nous devons continuer à le maintenir », écrivent ces chercheurs.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Ainsi, encourager les personnes plus âgées à suivre un programme d’exercice régulier permettrait sans doute de réduire considérablement ou de retarder l’incidence de la démence. Alors que 50 millions de personnes sont atteintes de démences dans le monde, selon l'OMS et que plus de la moitié souffre de la maladie d'Alzheimer, alors qu’il n’existe pas de traitement pharmacologique pour traiter ces maladies, l’exercice apparait aujourd’hui comme l’une des bonnes stratégies pour prévenir ou à retarder les symptômes de la maladie d'Alzheimer.

Mais que se passe-t-il pendant l'exercice qui puisse déclencher ces bienfaits ?

Plusieurs études* ont récemment apporté les preuves des bénéfices de l'exercice pour la santé du cerveau, certaines recherches suggérant que la forme physique pourrait même améliorer la mémoire. L’équipe de l'UT Southwestern a cartographié les changements cérébraux après un an d'entraînement aérobie et cette analyse révèle un processus critique : l'exercice stimule le flux sanguin dans 2 zones clés du cerveau associées à la mémoire.

Ce flux sanguin pourrait même inverser des troubles de la mémoire ? « Peut-être pourrons-nous un jour mettre au point un médicament ou une procédure qui cible en toute sécurité le flux sanguin vers ces zones du cerveau », commente l’auteur principal, le Dr Binu Thomas, chercheur en neuroimagerie.

 

Aérobie = cognition améliorée de 50% : la moitié de ces 30 participants, âgés de 60 ans ou plus et souffrant de troubles cognitifs, ont suivi 12 mois d'entraînement aérobie. Ce groupe d’intervention montre une amélioration de 47% des scores de mémoire après un an d’entrainement vs groupe témoin. L'imagerie cérébrale confirme, chez ces participants actifs, une augmentation du flux sanguin dans le cortex cingulaire antérieur et l'hippocampe, les 2 régions neurales qui jouent un rôle clé dans la fonction de la mémoire.

La même équipe avait déjà démontré que les athlètes vieillissants ont un meilleur flux sanguin dans le cortex que les adultes âgés sédentaires. Cependant ces résultats montrent l'amélioration apportée sur la cognition par la pratique de l’exercice sur une période plus longue.

L'exercice pourrait être la première des interventions pour retard ou réduire le risque de maladie d'Alzheimer,

relèvent les chercheurs. Par son effet sur le flux sanguin cérébral, mais pas seulement.

L’adhésion à un programme de remise en forme peut avoir des avantages à vie pour notre cerveau mais aussi pour notre cœur et l’ensemble de nos résultats de santé.