Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE PHYSIQUE: Après 60 ans 15 mn par jour c'est déjà bénéfique

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 3 jours
EuroPRevent 2016

A 60 ans et plus, 15 minutes d'activité physique par jour sont déjà associées à une réduction de 22% du risque de décès prématuré. Cette conclusion d’étude française, menée au CHU de Saint-Etienne et présentée au Congrès EuroPRevent 2016 de l’European Society of Cardiology, rappelle non seulement qu’un peu d’exercice vaut mieux que pas du tout, et que chez les personnes âgées, les objectifs des recommandations actuelles, soit 150 minutes de pratique par semaine, peuvent sembler dans certains cas trop élevés. Bref, l'âge ne doit pas être une excuse pour ne pas pratiquer, du tout.

Ainsi, moins de la moitié des personnes âgées atteignent le minimum recommandé de 150 minutes d'exercice d'intensité modérée ou 75 minutes d'exercice d'intensité vigoureuse par semaine. Certaines personnes, plus âgées, peuvent en effet éprouver des difficultés à atteindre ces fameux objectifs. Pourtant, les bénéfices d'une pratique plus modérée sont là, rappelle le Dr David Hupin, médecin au CHU de Saint-Etienne à Saint-Etienne, et ils doivent être rappelés. Il s'agit donc d'approcher ces niveaux d'activité recommandés, chacun à son rythme et, principalement, avec l'objectif de réduire progressivement la sédentarité au profit de l'activité physique. L'analyse a porté sur les données de 2 cohortes : une cohorte française de 1.011 sujets âgés de 65 ans en 2001, suivie sur une période de 12 ans et une cohorte internationale de 122.417 sujets âgés de 60 ans, suivis sur environ 10 ans. L'activité physique a été mesurée en « MET » (Metabolic Equivalent of Task, MET) minutes par semaine. Quelques repères : · 1 MET minute = quantité d'énergie dépensée assis. · 3 et < 5,9 MET minutes = activité d'intensité modérée · 6 minutes MET= activité d'intensité vigoureuse · Les niveaux recommandés d'exercice équivalent à 500 à 1.000 MET minutes/ semaine.

Bref, l'analyse des 2 ensembles de données montre une relation dose-dépendante entre le niveau d'exercice et le risque de décès sur la durée de suivi soit à 10-12 ans.

Ø Par rapport aux participants inactifs, les personnes à niveaux d'activité faible, moyen et élevé voient respectivement leur risque de décès réduit de 22%, 28% et 35%.

15 minutes de marche rapide chaque jour, soit un niveau modéré d'activité -soit la moitié de l'activité recommandée- sont donc déjà associées à un risque réduit de 22% de décès, par rapport à l'inactivité, chez ces personnes âgées. « les personnes âgées devraient progressivement augmenter l'activité physique dans leur vie quotidienne plutôt que de changer radicalement leurs habitudes pour suivre les recommandations. Quinze minutes par jour semblent un objectif raisonnable pour les personnes âgées et de petites augmentations progressives peuvent permettre ensuite de se rapprocher des recommandations de 150 minutes par semaine », explique l'auteur.

L'exercice, bénéfique à tout âge : A rappeler, il n'y a pas de limite d'âge, pour pratiquer, lorsque c'est possible: l'étude Generation 100, a confirmé que la pratique de l'exercice physique, même après 70 ans, permet de préserver un bon niveau de qualité de vie mais a établi aussi des valeurs de référence pour le niveau de remise en forme, l'activité physique quotidienne, la force musculaire, la fonction pulmonaire, la fonction cognitive, la santé mentale et plus globalement la qualité de la vie et l'équilibre chez les plus âgés. Ses premiers résultats (2015) ont montré l'effet préventif considérable de l'exercice sur la morbidité et la mortalité prématurée.

Seuls des objectifs réalistes pourront être tenus, en particulier chez les personnes âgées, ont souligné d'autres études. La durée n'est pas forcément le critère le plus important : de petites sessions d'exercice intense pourraient apporter plus de bénéfices à la condition physique et la mobilité des personnes de 65 ans et plus, que la pratique d'un exercice d'intensité modérée sur une plus longue durée.

Le principal reste donc, quel que soit l'âge, de « ne pas tomber » dans la sédentarité : se remettre progressivement à l'exercice est déjà une étape vers une meilleure santé : de nombreux experts ont déjà appelé à ne pas « laisser de côté » les personnes qui ne pratique qu'un peu d'activité physique et à ne pas imposer à l'ensemble de la population l'objectif des 150 minutes d'activité modérée par semaine.

Autres actualités sur le même thème