Vous recherchez une actualité
Actualités

FERTILITÉ: Donner vie sans fécondation

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 1 semaine
Nature Communications

Des bébés à partir de cellules de peau, c’est l’idée folle évoquée par cette étude expérimentale menée sur la souris. Mais ces travaux ont porté, à ce stade sur des œufs femelles de souris et non pas des cellules de peau. Les scientifiques parviennent à induire ces œufs non fécondés à se diviser et, finalement, à obtenir, à partir de ces œufs, des pseudo-embryons puis des bébés souris en bonne santé. Cette recherche très expérimentale, présentée dans la revue Nature Communications apporte ainsi une toute première preuve de concept de naissance vivante sans fécondation normale.

Contourner le processus naturel de fécondation de l'ovule par le spermatozoïde : l'idée était de tenter d'obtenir la preuve de concept qu'une progéniture en bonne santé peut être produite en utilisant une technique qui permet de contourner les processus habituels et naturels de fécondation de l'ovule par le spermatozoïde. Ces scientifiques de l'Université de Bath au Royaume-Uni (UK) et de l'Université de Regensburg (Allemagne) ont tenté de « faire croire », à l'aide de produits chimiques, à des œufs de souris, qu'ils avaient été fécondés et de les faire finalement se diviser pour se reproduire, comme d'autres cellules non reproductives. Ils obtiennent ainsi des embryons inhabituels, appelés embryons parthénogénotes, au stade de la division cellulaire et équipés d'un demi-jeu de chromosomes. Des embryons normalement voués à la mort au bout de quelque jours.


Le sperme a été ensuite injecté dans ces embryons qui ont été transférés dans des souris femelles. L'objectif étant de produire une progéniture en bonne santé. L'expérience montre que certains embryons se développent normalement et vont donner, après transfert dans les souris porteuses des bébés souris en bonne santé. Globalement, via ce processus, les scientifiques atteignent ici un taux de réussite (naissance vivante) de 24%.

Cette étude expérimentale chez la souris montre que la fécondation normale des œufs n'est donc pas le seul moyen de maturation du sperme nécessaire à finalement produire la vie. On peut en effet imaginer qu'en injectant du sperme dans des pseudo-embryons humains, il pourrait un jour être possible de créer la vie humaine. Ces embryons parthénogénotes qui sont des cellules non reproductives et qui se divisent pour se reproduire, laissent imaginer aussi qu'il serait possible de reproduire l'expérience avec …des cellules de peau, fécondées ensuite avec du sperme. Sans intervention féminine donc.

Autres actualités sur le même thème