Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

FIBRILLATION AURICULAIRE : La luminothérapie pour une cardioversion sans choc

Actualité publiée il y a 11 mois 1 semaine 7 heures
Journal of Internal Medicine
La luminothérapie peut-elle traiter la fibrillation auriculaire ? (Visuel Adobe Stock 106779070)

La luminothérapie peut-elle traiter la fibrillation auriculaire ? D'une certaine manière oui, répond cette équipe du Leiden University Medical Center (Pays-Bas), qui utilise la luminothérapie et l’optogénétique, une combinaison d’optique et de génétique, pour traiter, avec succès la fibrillation auriculaire. L’étude, publiée dans le Journal of Internal Medicine, montre que la technique, une approche de cardioversion sans choc permet de restaurer immédiatement la régularité du rythme cardiaque.

 

La fibrillation auriculaire (FA) caractérisée par une fréquence cardiaque irrégulière et souvent rapide, est l’une des irrégularités du rythme cardiaque les plus courantes et peut stimuler la formation de caillots sanguins dans le cœur, augmentant le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) et d'insuffisance cardiaque, et raccourcissant la durée de vie.

L'optogénétique, qui combine donc l’optique et la génétique, utilise des protéines sensibles à la lumière pour contrôler l'activité de cellules ciblées. Les chercheurs peuvent tagger des cellules spécifiques avec ces protéines appelées opsines, qui convertissent la lumière en potentiels électriques et qui déclenchent la fonction de ces cellules.

Les traitements actuels de la FA, dont les médicaments et les chocs électriques (cardioversion) permettant de rétablir un rythme cardiaque régulier aboutissent à de faibles taux de réussite et à de fréquents effets secondairesparfois sévères. Il existe donc un vrai besoin de traitements alternatifs.

La cardioversion sans choc de la FA, une voie thérapeutique prometteuse

L’étude est menée sur des cœurs de souris modifiés par optogénétique de manière à exprimer des canaux ioniques photosensibles. La FA a ensuite été induite chez les animaux modèles. Les poitrines des animaux ont été soumises à la lumière (luminothérapie) et les chercheurs observent alors :

 

  • une restauration du rythme régulier.
  • une lumière suffisante a pénétré la paroi thoracique, ce qui suggère qu'une pénétration complète de la paroi auriculaire humaine pourrait également être réalisable, en pratique clinique.

 

C’est donc un nouveau mode de cardioversion, mais sans choc, qui vient d’être développé : « La cardioversion sans choc de la FA permet la restauration d'un rythme régulier en tout lieu et à tout moment, ce qui pourrait améliorer le pronostic et la qualité de vie des patients souffrant de FA. Nous espérons cette recherche va contribuer à la traduction de cette option en pratique clinique », conclut l’un des auteurs principaux, le Dr Daniël A. Pijnappels, PhD, du Leiden University Medical Center.

Autres actualités sur le même thème