Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

Financement des appareils auditifs : Options et conseils

Actualité publiée il y a 1 mois 5 jours 38 min
Conseil Santé
Face à la perte auditive, le choix d'un équipement adapté devient indispensable pour préserver une bonne qualité de vie (Visuel Freepik 32077742)

Face à la perte auditive, le choix d'un équipement adapté devient indispensable pour préserver une bonne qualité de vie. Cependant, trouver les bons appareils auditifs tout en respectant ses contraintes financières peut être un défi de taille. Quelles sont les solutions à disposition pour financer ces équipements ? Quels sont les mécanismes de remboursement disponibles ? Et surtout, comment en tirer le meilleur parti ?  

Les bases du remboursement des appareils auditifs 

La prise en charge des appareils auditifs en France repose principalement sur deux acteurs : la sécurité sociale et les mutuelles santé. 

 

Depuis le 1er janvier 2021, la base de remboursement fixée par la sécurité sociale est de 400 euros par appareil, avec un taux de remboursement standard de 60%. Cette couverture peut s'élever à 100% en cas d'exonération pour invalidité ou pour une Affection Longue Durée (ALD) liée à votre audition. 

 

Les appareils auditifs sont répartis en deux classes distinctes qui influencent le niveau de remboursement : les appareils de Classe I, éligibles au dispositif "100% Santé", offrent un remboursement intégral jusqu'à un plafond de 950 euros. 

Ceux de Classe II, dont les tarifs sont libres, sont remboursés à 60% par la Sécurité Sociale, soit 240€ par oreille. Le montant restant peut être couvert en partie ou en totalité par votre mutuelle ou complémentaire santé. 

 

Pour plus de détails sur les modèles disponibles et leur prix, vous pouvez consulter les options en vente sur le site d'Unisson.  

Aides supplémentaires et dispositifs spécifiques 

Au-delà du cadre standard de remboursement par la sécurité sociale et les mutuelles, il existe diverses aides supplémentaires qui peuvent réduire considérablement le coût des appareils auditifs. 

 

L'AGEFIPH (association de gestion des fonds pour l'insertion des personnes handicapées), par exemple, offre une aide financière pour les personnes handicapées travaillant dans le secteur privé, commerçants, artisans ou en professions libérale. Elle couvre jusqu'à la moitié du coût des prothèses auditives, avec un plafonnement à 700 € par appareil. 

 

Pour les personnes âgées de plus de 60 ans, l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) peut également contribuer à la prise en charge des coûts liés à la perte d'autonomie, y compris pour les aides auditives.

Pour les enfants et les personnes bénéficiant de la Protection Universelle Maladie (anciennement CMU), les conditions de prise en charge peuvent être encore plus favorables, avec des remboursements qui peuvent couvrir la totalité des coûts, selon les dispositifs proposés par les audioprothésistes. 

 

Il est important de se renseigner auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour connaître les aides spécifiques disponibles, notamment la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), qui peut être sollicitée pour couvrir les frais non remboursés par d'autres moyens. 

Conseils pour maximiser le remboursement de vos appareils auditifs

Voici les étapes à suivre pour optimiser le remboursement et l'accès aux aides pour vos appareils auditifs : 

 

  1. Assurez-vous de bien comprendre les détails de votre couverture d'assurance et les spécificités du contrat de votre mutuelle. Cela vous permettra de déterminer exactement ce qui est couvert et à quel niveau.
  2. Demandez à votre audioprothésiste de vous fournir un devis détaillé et normalisé. Ce document est indispensable non seulement pour la demande de remboursement auprès de la sécurité sociale, mais aussi pour le présenter à votre mutuelle afin de clarifier ce qui sera couvert.
  3. Ne négligez pas les aides supplémentaires telles que celles fournies par l'AGEFIPH ou la MDPH. Ces organismes peuvent offrir des subventions ou des remboursements additionnels qui peuvent faire une différence significative dans le coût final de vos équipements. 
  4. Pensez à renouveler vos équipements au bon moment. Les normes et les conditions de remboursement peuvent favoriser un renouvellement tous les 4 ans, permettant ainsi l'acquisition de technologies plus récentes et plus efficaces. 

 

Le financement des appareils auditifs peut être complexe, mais avec les bonnes informations et une compréhension claire des options disponibles, vous pouvez trouver une solution adaptée à vos besoins et à votre budget. N'hésitez pas à explorer toutes les possibilités et à solliciter les conseils de votre audioprothésiste.