Actualités

GLIOME : Comment il se nourrit du microenvironnement tumoral

Actualité publiée il y a 2 mois 12 heures 17 min
Cell
Comprendre pourquoi le gliome, ce cancer mortel du cerveau réapparaît ou récidive (Visuel Adobe Stock 272740505))

Comprendre pourquoi le gliome, ce cancer mortel du cerveau réapparaît ou récidive, c’est l’objectif de cette équipe de cancérologues de l’Université de Leeds. Ces scientifiques décryptent, dans la revue Cell, comment la forme la plus mortelle de cancer du cerveau s'adapte au traitement en recrutant l'aide des tissus sains à proximlté.

 

Car si les gliomes sont rares, leur pronostic est dramatique, car il n'existe actuellement aucun traitement curatif. Les gliomes de bas grade autorisent un meilleur taux de survie mais évoluent souvent vers des gliomes de haut grade à très mauvais pronostic : soit un taux de survie < 10 % à 5 ans, en dépit des traitements actuels qui combinent la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Enfin, ces tumeurs sont diverses et complexes, cependant, globalement c’est une approche thérapeutique unique qui est appliquée :

 

« Le cerveau est un organe extrêmement complexe composé de nombreux types de cellules différents, et les tumeurs cérébrales sont tout aussi diverses et compliquées », commente l’auteur principal, le Dr Lucy Stead, professeur agrégé de biologie du cancer du cerveau à l'Université de Leeds.

En réponse au traitement, le gliome remodèle l'environnement tumoral

L'étude : les chercheurs « sont partis » des tissus des patients, ce qui a nécessité un effort mondial pour réunir suffisamment d'échantillons de gliomes pour obtenir un aperçu fidèle de l’évolution des gliomes vers une forme de grade supérieur, et des stratagèmes déployés pour survivre et continuer de se développer après le traitement. Les chercheurs ont ainsi collecté suffisamment d’échantillons de gliomes au fil du temps, à différentes étapes de leur transition de bas grade à haut grade, et avant et après le traitement. Ils ont ensuite examiné comment les cellules changeaient et s'adaptaient pour tenter de trouver le moyen d’arrêter leur croissance, avec de nouveaux médicaments.

 

« En analysant les données génétiques et transcriptionnelles des échantillons de cette vaste cohorte de patients, nous commençons à comprendre comment les tumeurs évoluent pour s'adapter au traitement standard ». Ces travaux identifient ainsi,

 

  • des mutations et des interactions cellulaires jusque-là inconnues pouvant être ciblées avec de nouveaux médicaments, qui empêchent les cellules tumorales de progresser et de s'adapter au traitement.

 

Ainsi, l’étude ouvre de nouvelles voies de développement de médicaments plus efficaces

Enfin l’étude confirme aussi que toutes les tumeurs n’évoluent pas de la même manière et que leur traitement personnalisé s’impose. « Nous sommes prêts à décrypter de manière exhaustive le processus de résistance et déterminés à faire des progrès importants vers de meilleurs résultats pour les patients atteints de gliome ».

Autres actualités sur le même thème