Actualités

GROSSESSE : Équilibre nutritionnel vs diabète gestationnel

Actualité publiée il y a 8 mois 1 semaine 4 jours
European Journal of Nutrition
L'obésité est un facteur de risque bien documenté de diabète gestationnel, et un nombre croissant de femmes enceintes sont en surpoids ou obèses (Visuel Fotolia 146597346)

L'obésité est un facteur de risque bien documenté de diabète gestationnel, et un nombre croissant de femmes enceintes sont en surpoids ou obèses. Les habitudes alimentaires ont un impact à la fois sur l'obésité et sur le développement du diabète gestationnel. Cette étude de l’Université de Turku (Finlande) publiée dans l’European Journal of Nutrition engage à nouveau les femmes en âge de concevoir non seulement à veiller à maintenir un poids de santé, mais aussi à adopter une alimentation équilibrée.

Une alimentation saine en début de grossesse réduit le risque de diabète gestationnel.

Cette étude mère-enfant menée à l'hôpital universitaire de Turku a examiné le lien entre l'apport alimentaire et l'apparition du diabète gestationnel chez 351 femmes en surpoids ou obèses. L'apport nutritionnel des femmes a été calculé à partir de journaux alimentaires, sur la base desquels 2 modèles alimentaires, un modèle alimentaire plus sain et un modèle alimentaire plus malsain, ont été identifiés. Chaque régime alimentaire a été qualifié par un indice de qualité nutritionnelle et un indice inflammatoire alimentaire.

 

Parmi les principales conclusions de l’étude :

  • un régime favorisant la santé globale (indice nutritionnel élevé) est associé à un risque plus faible de diabète gestationnel ;
  • en pratique, il s’agit de consommer des légumes, des fruits, des baies et des céréales complètes ainsi que des graisses insaturées-des nutriments et aliments qui réduisent l'inflammation dans le corps ;
  • un régime à indice inflammatoire élevé augmente le risque de diabète gestationnel ;
  • une consommation plus élevée de graisses et en particulier de graisses saturées est corrélée au risque de diabète gestationnel- l'apport de graisses saturées est connu pour augmenter l'inflammation du corps.

 

Le message de l’étude est clair, conclut l’auteur principal, le Dr Lotta Pajunen de l'Institut de biomédecine de l'Université de Turku. : offrir des conseils diététiques en début de grossesse ou même dès la conception, permettrait de réduire de manière « naturelle » et efficace l’incidence du diabète gestationnel.

Autres actualités sur le même thème