Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

GROSSESSE et VACCIN COVID : Quelle sécurité pour la mère et son bébé ?

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 5 jours
JAMA Pediatrics
« Les vaccins COVID sont sans danger pour les femmes enceintes et leurs bébés ».(Visuel Adobe Stock 166378361)

En dépit d’études sur la vaccination COVID durant la grossesse, la question reste posée : « L’exposition in utero à la vaccination maternelle contre le COVID-19 est-elle associée à un risque accru de troubles du développement neurologique chez les nourrissons ? ». Cette équipe d’immunologues de l’Université de Californie - San Francisco répond, dans le JAMA Pediatrics : « Les vaccins COVID sont sans danger pour les femmes enceintes et leurs bébés ».

 

Il s’agit d’une étude « historique » car elle semble contredire des effets déjà documentés de cette exposition in utero sur le développement du cerveau et le risque de troubles l'autisme chez les enfants à naître. L’auteur principal, le Dr Eleni Jaswa, endocrinologue de la reproduction et spécialiste de la fertilité à l'UCSF Health, également professeur d'obstétrique, de gynécologie et des sciences de la reproduction affirme ainsi :

 

« Le vaccin COVID peut être administré en toute sécurité pendant la grossesse ». Bien que les femmes enceintes soient considérées comme présentant un risque accru de forme sévère de COVID, nombreuses sont celles qui choisissent de ne pas se faire vacciner en raison de préoccupations sur la sécurité du vaccin pour l’enfant à naître. Les auteurs souhaitent donc rassurer définitivement les femmes enceintes, confrontées à des questions sans réponse concernant la vaccination COVID depuis plusieurs années.

 

L'étude est menée auprès de plus de 2.200 nourrissons. 34 % des participantes ont été vaccinées au cours du premier trimestre de grossesse, 45 % au deuxième trimestre et près de 21 % au troisième trimestre. La santé des nourrissons a ensuite été régulièrement suivie par questionnaires. L’analyse des données des enfants de ces mères vaccinées durant la grossesse révèle que :

  • l'exposition in utero au vaccin n'entraîne aucun retard mental chez le nourrisson, à 12 puis à 18 mois.

  • précisément, après ajustement avec les facteurs de confusion, tels que l'âge de la mère, l’origine ethnique, les niveaux d’études et de revenus et la dépression maternelle, aucune différence dans le risque de développement neurologique du nourrisson à 12 mois ou à 18 mois n’est identifiée vs les bébés de femmes non vaccinées.

 

«En dépit des premières données de sécurité ainsi que les recommandations des médecins et des agences de santé, de nombreuses femmes enceintes hésitent toujours à se faire vacciner. La désinformation se poursuit... Nous apportons donc à la preuve de la sécurité de la vaccination pour le développement neurologique des jeunes enfants ».

Plus sur le Blog Pédiatrie

Autres actualités sur le même thème