Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

GROSSESSE : Le stress maternel fait le lit du TDAH

Actualité publiée il y a 5 mois 5 jours 12 heures
Psychological Bulletin
De nombreuses études ont documenté des effets du stress maternel durant la grossesse, sur la santé du bébé à naître (Visuel Adobe Stock 408347608)

De nombreuses études ont documenté des effets du stress maternel durant la grossesse, sur la santé du bébé à naître. Ainsi des effets sur la croissance mais aussi sur le développement du cerveau ont été rapportés. Cette nouvelle recherche menée par une équipe de psychologues de la California State University documente cette fois et dans le Psychological Bulletin, des troubles possibles du comportement chez l’Enfant.

 

On sait que la grossesse est une période critique pour le développement cérébral et la santé mentale du bébé à naître. La recherche confirme que les enfants dont les mères ont été très stressées, ont souffert de troubles anxieux ou de dépression durant leur grossesse ont un risque très accru de problèmes de santé mentale et de troubles du comportement, notamment au cours de leur enfance et de leur adolescence, avec très probablement un risque qui perdure à vie.

 

L’auteur principal, Irene Tung, PhD, de la California State précise ces conclusions : « la détresse psychologique pendant la grossesse a un effet faible mais persistant sur le risque de comportements agressifs, désinhibés et impulsifs chez l’enfant. Notre analyse ajoute à la preuve de l’importance des soins de santé mentale et du soutien pendant la grossesse qui peuvent constituer un facteur majeur de prévention de ces troubles du comportement chez l'enfant ».

Stress maternel et risque de TDAH chez l'enfant

L’étude est une méta-analyse des données de 55 études portant sur plus de 45.000 participantes dont la détresse psychologique a été évaluée pendant la grossesse (dont les niveaux de stress, de dépression ou d’anxiété). Les comportements des enfants de ces participantes ont ensuite été évalués, ainsi qu’un certain nombre de « symptômes » de santé mentale comprenant le déficit d’attention, l’hyperactivité ou l’agressivité. L’analyse constate que :

 

  • Les enfants des participantes ayant signalé plus d’anxiété, de dépression ou de stress pendant leur grossesse sont plus susceptibles de présenter davantage de symptômes de TDAH ou de comportement agressif ou hostile ;

 

Cette nouvelle recherche confirme ainsi un lien connu depuis longtemps, entre la santé mentale des mères pendant la grossesse et les comportements d’extériorisation des enfants durant l’enfance et l’adolescence.

C’est la détresse durant la grossesse plus que la dépression post-partum

qui apparaît favoriser le développement de troubles de comportement chez l’Enfant.

  • Des résultats qui confirment ainsi la théorie suggérant que l’exposition aux hormones de stress in utero peut affecter le développement cérébral de l’enfant.

 

L’équipe mène actuellement 2 nouvelles études visant à comprendre les types de soutien et de ressources qui favorisent la résilience et l’apaisement du stress pendant la grossesse, en particulier au sein des familles de minorités ou plus vulnérables. L’objectif étant de développer des interventions préventives ciblées sur ces différentes communautés et contribuer ainsi au bien-être précoce des parents, quel que soit leur groupe socio-économique, et de leurs enfants.


Plus sur le Blog Neuro
Plus sur le Blog Pédiatrie
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème