Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

HIKKOMORI : Un outil diagnostique pour détecter le retrait social pathologique

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 6 jours
World Psychiatry
Cette forme de retrait social sévère et prolongé est observée en particulier chez les adolescents en transition vers l'âge adulte (Visuel Adobe Stock 615190559)

Cette recherche de l’Université de Kyūshū (Japon) revient sur une forme de retrait social sévère et prolongé, observée en particulier chez les adolescents en transition vers l'âge adulte. Cette forme d’isolement, nommée « hikikomori», détectée d’abord au Japon, est devenue un phénomène d’ampleur mondiale, avec des implications sévères sur la santé. L’équipe japonaise a développé un nouvel outil de diagnostic et de prise en charge de ce trouble mental, documenté dans la revue World Psychiatry.

 

L’outil diagnostique «HiDE » (pour Hikikomori Diagnostic Evaluation) va permettre de mieux détecter l’hikikomori, une pathologie maintenant bien caractérisée par un isolement physique prolongé ou un retrait social pendant une période dépassant 6 mois. Des données plus récentes, citées par les auteurs, confirment la prévalence croissante de ce trouble et le besoin des médecins d’outils permettant d’évaluer le niveau de retrait social pathologique de leurs patients.

 

HiDE a été développé par le professeur agrégé Takahiro A. Kato de la Graduate School of Medical Sciences de Kyushu avec l’objectif de rechercher la pathologie et de trouver de meilleures méthodes de traitement. Au fil des années, l’équipe a développé différentes méthodes de détection précoce du hikikomori et recherché d'éventuels biomarqueurs de la pathologie. HiDE se présente sous la forme

d’un questionnaire qui prend environ environ 5 à 20 minutes.

Le questionnaire, en 2 parties, porte sur le comportement du patient et sur son degré de retrait social.

 

Ses auteurs suggèrent, que les patients qui passent 1 heure ou moins par jour hors de leur domicile, au moins 3 jours par semaine répondent à ce questionnaire, administré par le médecin. D’autres études empiriques sont en cours pour améliorer encore sa précision, et valider son efficacité dans les contextes culturels du monde entier.

 

Le hikikomori est en train de devenir un phénomène mondial, et un effort collectif pour reconnaître et traiter le hikikomori va devenir vital, concluent ces chercheurs.