Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

HYGIÈNE des MAINS : Les ongles aussi

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 semaine
Infection Control and Hospital Epidemiology
On estime que seulement 7 % des personnels soignants se lavent correctement les mains avant et après les soins (Visuel Fotolia 91502133)

L'hygiène des mains est la mesure clé de prévention des infections nosocomiales, à l’hôpital mais aussi au cabinet médical et en centre de soins infirmiers et pourtant, on estime que seulement 7 % des personnels soignants se lavent correctement les mains avant et après les soins. Aux États-Unis et face à la hausse incontrôlée des infections nosocomiales et IAS, 5 sociétés savantes rappellent aujourd’hui les bonnes pratiques de lavage des mains afin de mieux garantir la sécurité des patients mais aussi des personnels dans les établissements de santé. Ces recommandations rappellent que l’hygiène des ongles ne doit pas être négligée.

 

Toute une série de recommandations du groupe d’experts « Compendium » sont ainsi publiées dans la revue Infection Control and Hospital Epidemiology, qui visent à mieux impliquer les personnels de santé afin d’établir une vraie culture de la sécurité dans les établissements de soins et de santé. Avec toujours à la base une bonne hygiène des mains, « la mesure de base de la sécurité des soins de santé », rappelle l’un des auteurs principaux, Janet Glowicz des Centers for Disease Control and Prevention (CDC).  

Mieux former les personnels de santé

Le groupe rappelle l’importance de la formation initiale et continue, et notamment comment les établissements peuvent former le personnel de santé aux meilleures pratiques, surveiller et évaluer leur adhésion aux recommandations, l’impliquer même dans le choix des produits et des dispositifs d’hygiène mis à disposition. Les auteurs rappellent l’importance de cette implication, qui permet aussi aux soignants de garder une peau saine, d’utiliser correctement les gants, d’avoir accès aux bonnes localisations aux distributeurs de désinfectant et aux points d’eau nécessaires au lavage des mains.

 

Un « focus » est développé sur les ongles, documentant une préférence, en matière de prévention des infections, pour des ongles courts et naturels avec un vernis transparent standard ou sans vernis qui sont les plus faciles à nettoyer. Aucune nouvelle preuve de la littérature néanmoins n’est apportée sur d’éventuels effets négatifs d’ongles cassés ou artificiels, mais les auteurs rappellent de précédentes données suggérant qu’ils pourraient héberger des germes. Chaque établissement est ainsi invité à adapter ces preuves sous forme de règlement, en fonction des soins pratiqués. Ainsi, en chirurgie, un service à risque élevé, les personnels sont invités à garder les ongles courts et naturels exempts de vernis et de prolongateurs.

 

Une grande marge d’amélioration : les dernières données (américaines) révèlent que seulement 7 % des personnels de santé lavent efficacement toute la surface de leurs mains c’est pourquoi les experts recommandent une formation continue sur le lavage des mains et sur l'utilisation appropriée des désinfectants.

Les pouces et le bout des doigts dont les ongles sont souvent oubliés.

Les distributeurs muraux de désinfectants devraient être préférés à la mise à disposition de flacons de désinfectants de poche et ces distributeurs de désinfectant pour les mains doivent toujours être largement disponibles et jamais vides, y compris dans les situations où le lavage des mains à l'eau et au savon est possible et indiqué. Toute suspicion de présence de pathogènes difficiles à éliminer, tels que C. difficile ou les norovirus, le personnel de santé devrait adopter le port des gants et suivre des techniques plus structurées de lavage et de désinfection des mains.

 

Pour encourager l’observance des protocoles d’hygiène et favoriser la santé de la peau et des ongles, les établissements doivent impliquer les personnels de santé dans la sélection des produits désinfectants pour les mains mais aussi les produits hydratants mis à disposition, tout en s'assurant de la compatibilité de ces produits avec les antiseptiques et les gants utilisés sur place.

Le maintien d'une peau saine est une condition cruciale de l'hygiène des mains.

Si l’hygiène dans les services de chirurgie est particulièrement et à l’évidence critique, et nécessite des protocoles spécifiques, les experts précisent que l'hygiène des mains sans eau avec des désinfectants chirurgicaux pour les mains est acceptable en chirurgie, d'autant qu'elle améliore l'observance. Les brosses doivent être évitées lors de la préparation chirurgicale en raison de leur impact négatif sur la santé de la peau.

 

En conclusion, cette mise à jour des précédentes recommandations de 2014 par ce groupe d’une centaine d’experts du monde entier, sensibilise la profession à l’importance de ce geste simple mais qui doit être parfaitement préparé et exécuté.

Plus sur le Blog Médecin
Plus sur le Blog Exercice Pro
Plus sur le Blog Infirmier

Autres actualités sur le même thème