Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

INFERTILITÉ masculine : Le gène muté qui empêche les spermatozoïdes de grandir

Actualité publiée il y a 6 mois 3 semaines 4 jours
Development
C’est une nouvelle cause possible de l'infertilité masculine qui vient d’être découverte (Visuel Adobe Stock 292084395)

C’est une nouvelle cause possible de l'infertilité masculine qui vient d’être découverte par cette équipe de biologistes de la Universitatsklinikum Bonn (UKB). Les scientifiques allemands viennent d’identifier un gène qui, muté, bloque la maturation des spermatozoïdes. Ces travaux publiés dans la revue Development, ouvrent une nouvelle voie thérapeutique possible de cette forme d’infertilité.

 

Les spermatozoïdes matures se caractérisent par une tête, une partie médiane et une longue queue qui permet leur « locomotion ». Les chercheurs Gina Esther Merges et le Pr Hubert Schorle, de l'hôpital universitaire de Bonn, qui étudient les gènes impliqués dans la maturation des spermatozoïdes ont découvert que la perte de la protéine ACTL7B bloque la spermatogenèse chez les souris mâles. Les cellules ne peuvent plus développer leur forme mature normale et ces modèles animaux sont stériles.

Une nouvelle cause possible de l'infertilité masculine

Les spermatozoïdes mâles sont produits en continu et en grande quantité dans les testicules au cours du processus de spermatogenèse. Au cours de ce processus, les spermatozoïdes allongés typiques sont formés à partir de cellules germinales rondes. Cet énorme changement de forme nécessite une réorganisation complexe de protéines structurelles spécialisées.

 

L'une de ces protéines structurantes, ACTL7B, joue un rôle clé : « la protéine est exclusivement produite chez l'Homme -et la souris- lors de la maturation du sperme mâle et donc est apparue comme déterminante pour cette phase de développement », explique l’un des auteurs, le professeur Hubert Schorle de l'Institut de pathologie de l'UKB. L'équipe montre, sur un modèle de souris avec gène Actl7b muté,

 

  • une perte totale de fonction d'ACTL7B.

 

« Sans ACTL7B, le développement des spermatozoïdes est bloqué, les cellules restent dans leur forme initiale arrondie, ne s’allongent pas comme les spermatozoïdes matures et meurent dans une large mesure », ajoute l’un des auteurs principaux, Gina Esther Merges, chercheur à l’UKB.

 

  • Or, ACTL7B s’avère indispensable à l’organisation du cytosquelette des spermatides ;
  • la protéine interagit avec 2 autres, DYNLL1 et DYNLL2 et sans ACTL7B, DYNLL1 et 2 ne sont pas correctement localisés dans les spermatides rondes.

 

Cette recherche décrypte ainsi pourquoi le sperme de souris mâles porteuses d’un gène Actl7b muté n’est pas capable de se développer normalement et rend les animaux stériles.

L’étude révèle ainsi que des mutations du gène Actl7b pourraient être à l'origine de formes d’infertilité masculine.