Vous recherchez une actualité
Actualités

INFLAMMATION INTESTINALE : La faute au régime occidental ?

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 3 jours
Cell Host
Le régime occidental suffit à induire l'inflammation intestinale (Fotolia 9926013)

Oui, un régime occidental "classique" suffit à induire l'inflammation intestinale, conclut cette équipe de nutritionnistes de l'Université de Washington (Saint-Louis). Ces scientifiques expliquent, dans la revue Cell Host & Microbe, comment le sucre et la graisse endommagent les cellules de Paneth, des cellules immunitaires du tube digestif et altèrent le système immunitaire intestinal au point d’augmenter à l'extrême sa vulnérabilité à l'infection et à la maladie inflammatoire (MICI).

 

Au centre de ces effets progressifs et délétères, les cellules de Paneth (vertes et rouges sur visuel ci-dessous) qui participent au contrôle de l'inflammation dans l’intestin. Et à la clé de ces travaux, de nouvelles approches possibles pour réguler l'immunité intestinale en restaurant la fonction normale des cellules de Paneth.

Au centre de ces effets progressifs et délétères, les cellules de Paneth (vertes et rouges sur visuel ci-dessous) qui participent au contrôle de l'inflammation dans l’intestin (Visuel Ta-Chiang Liu)

L'altération des cellules de Paneth, une caractéristique clé de la MICI 

L'étude, menée à la fois chez des souris et des hommes démontre qu'une alimentation riche en sucre et en graisses endommage les cellules de Paneth et, lorsque ces cellules ne fonctionnent pas correctement, le système immunitaire intestinal devient excessivement vulnérable à l'inflammation. Il suffit donc de suivre un régime alimentaire de type occidental pour « perdre le contrôle efficace des microbes intestinaux pathogènes » et être exposé à un risque de maladie inflammatoire chronique de l'intestin.

 

Les MICI, un problème spécifiques aux pays occidentaux ? « si la prévalence des MICI est plus élevée dans les pays occidentaux, elle augmente rapidement ces dernières années partout dans le monde avec l’engouement pour les modes de vie occidentaux », commente l’auteur principal, le Dr Ta-Chiang Liu, MD, PhD, professeur de pathologie et d’immunologie à l'Université de Washington. « La consommation à long terme d'un régime occidental riche en graisses et en sucre suffit à altérer la fonction des cellules immunitaires dans l'intestin et à favoriser les MICI et les infections intestinales ».

 

L'altération des cellules de Paneth, une caractéristique clé de la MICI : les personnes atteintes de la maladie de Crohn, présentent un dysfonctionnement des cellules de Paneth. L’équipe a donc cherché à identifier la cause de ce dysfonctionnement. L’analyse des données sociodémographiques et cliniques de 400 personnes, incluant des données d’évaluation des cellules Paneth pour chaque participant, montre qu’un indice de masse corporelle (IMC) élevé est associé à des cellules Paneth dysfonctionnelles.

Plus l'IMC est élevé, plus les cellules de Paneth sont « K.O. ».

Et cette association vaut pour les adultes en bonne santé et les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Pour mieux comprendre ce lien, les chercheurs ont étudié deux souches de souris génétiquement prédisposées à l'obésité. Ces souris mangent trop souvent parce qu'elles portent des mutations qui les empêchent de se sentir rassasiées même lorsqu'elles sont nourries avec un régime alimentaire normal. À la surprise des chercheurs, les souris obèses avaient des cellules de Paneth qui semblaient normales. Alors que chez l'homme, l'obésité est souvent le résultat d'une alimentation riche en graisses et en sucres, les scientifiques ont donc nourri des souris normales avec un régime alimentaire dans lequel 40% des calories provenaient de matières grasses ou de sucre, similaire au régime alimentaire occidental typique. Après 2 mois de ce régime, les souris étaient devenues obèses et leurs cellules de Paneth anormales.

 

Ce n’est donc pas l'obésité mais le régime riche en graisses et en sucre qui est le problème,

et entraîne ces cellules de Paneth anormales et dysfonctionnelles. D’ailleurs, lorsque les souris sont remises à un régime alimentaire sain, les cellules de Paneth redeviennent rapidement normales.

 

Un processus réversible ? Changer de régime alimentaire et revenir à un régime sain, de type régime méditerranéen pourrait ainsi -à confirmer- restaurer l’immunité intestinale. «Chez les humains, l'obésité ne survient pas du jour au lendemain, ni même en quelques semaines. Généralement ce sont 20 à 30 ans de mode de vie malsain qui conduisent à l’obésité. Il est possible alors de franchir un point de non-retour pour les cellules de Paneth notamment, qui ne se rétabliront jamais tout à fait…" D’autres recherches seront donc nécessaires pour voir si ce processus est bien réversible chez les humains.

 

L’acide désoxycholique au cœur de ce processus inflammatoire : d’autres expériences montrent que cet acide biliaire, sous-produit du métabolisme des bactéries intestinales, constitue un lien entre un régime alimentaire occidental et ce dysfonctionnement des cellules de Paneth.

 

L’équipe tente actuellement de restaurer la fonction normale des cellules de Paneth et d'améliorer l'immunité intestinale en ciblant cet acide biliaire.

Autres actualités sur le même thème