Vous recherchez une actualité
Actualités

INSUFFISANCE CARDIAQUE aux URGENCES : Pourquoi le patient doit reconsulter dans les 7 jours

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 5 heures
CMAJ
Les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, admis en Service des Urgences ont un risque de décès réduit s’ils sont « revus » par un médecin au cours des 7 jours qui suivent leur sortie des urgences.

Les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, admis en Service des Urgences ont un risque de décès réduit s’ils sont « revus » par un médecin au cours des 7 jours qui suivent leur sortie des urgences. Cette étude présentée dans le Canadian Medical Association Journal (CMAJ) rappelle ainsi l’importance d’un suivi rigoureux et précoce pour réduire le risque de décès ou d’événement cardiaque majeur chez ce groupe de patients.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La réalité clinique pourtant, du moins sur le large échantillon de l’étude -près de 35.000 patients insuffisants cardiaques au Canada- est tout autre : moins de la moitié de ces patients ont consulté dans les 7 jours suivant leur sortie du service des urgences.

 

Pourtant, pour ces patients, cette consultation est primordiale, car, contrairement aux patients admis à l'hôpital, les patients sortant des Urgences ne font pas l'objet d’évaluations quotidiennes de la part des médecins et des infirmières. Ils devront, de plus, à leur sortie, gérer eux-mêmes leurs soins à venir.

Dans cette étude, sur les 34 519 patients souffrant d’insuffisance cardiaque qui ont quitté le Service des Urgences,

  • 47% ont bien consulté un médecin au cours de la semaine suivant leur sortie,
  • 83,6% ont reçu des soins dans les 30 jours,
  • 23,5% sont décédés moins d'un an après leur visite aux Urgences,
  • le taux de mortalité le plus bas, soit 21,7% a été observé chez les patients ayant consulté dans les 7 jours.

 

 

Un rendez-vous de suivi pour les patients insuffisants cardiaques dans les jours qui suivent leur sortie des Urgences doit être programmé, avant le départ de l’hôpital, rappellent ainsi les auteurs.

Relier électroniquement les dossiers des hôpitaux et des médecins de ville (via le Dossier Patient) pourrait faciliter la prise de ce rendez-vous et l’efficacité de ces consultations de suivi précoce.

Autres actualités sur le même thème