Vous recherchez une actualité
Actualités

La THÉRANOSTIQUE pour booster les traitements anticancéreux

Actualité publiée il y a 5 mois 5 jours 7 heures
Scientific Reports
Ces molécules appelées métallocorroles (cell-penetrating lipophilic metallocorrole/serum-protein nanoparticles : NPs) constituent la base du processus et servent de plates-formes polyvalentes de médicaments et d'agents d'imagerie.

La « théranostique » (thérapie plus diagnostic) en permettant de mieux cibler la maladie et de réduire les effets secondaires accroît l’efficacité des traitements, en particulier des traitements des tumeurs et d’autres maladies spécifiques. La démonstration est apportée par cette équipe de City of Hope National Medical Center (Californie) qui travaille à faire passer la médecine conventionnelle à la médecine de précision, soit à opter pour des thérapies adaptées à chaque patient. L'étude, publiée dans Scientific Reports, documente la manière unique dont les chercheurs préparent les « theranostics », et cette technique semble généralisable à de nombreuses molécules similaires.

 

De récentes recherches ont mis en évidence le potentiel des métallocorroles en tant que plates-formes polyvalentes pour le développement de médicaments et d'agents d'imagerie. Des progrès significatifs avec la combinaison traitement du cancer et imagerie ont déjà été rapportés sur la base de molécules théranostiques qui permettent à la fois un ciblage thérapeutique et diagnostique de la tumeur. L’équipe décrit ici un nouveau procédé de préparation de nanoparticules métallocorroles / protéines sériques lipophiles qui apparaissent encore plus performantes pour ce double ciblage du cancer.

 

Ces molécules appelées métallocorroles (cell-penetrating lipophilic metallocorrole/serum-protein nanoparticles : NPs) constituent la base du processus et servent de plates-formes polyvalentes de médicaments et d'agents d'imagerie. L’auteur principal le Dr John Termini et son équipe montrent ici in vitro, sur des lignées de cellules de cancer de la prostate, que ces molécules théranostiques sont d’excellents repères pour cibler et surveiller la maladie et sur une durée de plus longue.

 

Ces théranostiques présentent un potentiel chimiothérapeutique énorme car, ils vont permettre, dans un proche avenir et grâce à ce double ciblage diagnostique et thérapeutique de la tumeur, de raccourcir la durée du traitement et d’atténuer les effets secondaires redoutés par les patients atteints de cancer.

Autres actualités sur le même thème