Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

LANGAGE: Notre vocabulaire est-il en train de s'appauvrir ?

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 1 semaine
Frontiers in Psychology

Cette enquête « virale » de l’Université de Gand (Belgique) donne la mesure du vocabulaire d’un jeune adulte anglophone : à l’actif de son vocabulaire ? Environ 42.000 mots, selon ce test effectué en ligne par plus de 300.000 volontaires. Les chercheurs montrent ici que si le vocabulaire est infini, en constante évolution et en augmentation, nous rencontrons un nombre limité de mots au cours de notre vie, dont le multiple peut varier de 1 à 5 en fonction du mode de vie. Enfin, nous apprenons de nouveaux mots tout au long de la vie, en moyenne à raison d'un nouveau mot...tous les 2 jours. Mais attention, ces données concernent la langue anglaise qui comprend plus de mots que le Français. Concernant le Français, d'autres études sociologiques estiment à moins de 10.000 mots l'ampleur du vocabulaire, un vocabulaire qui tend à s'appauvrir au fil des générations.

Le test basé sur une liste d'au total 62.000 mots -développée par l'équipe et non reprise dans un dictionnaire- consiste à demander au volontaire si le mot affiché sur l'écran existe ou pas, en anglais. Chaque test pour chaque participant affiche 70 mots différents et 30 séquences de lettres qui ressemblent à des mots, mais ne sont pas des mots qui existent réellement. Le taux de précision du participant détermine ensuite la richesse de son vocabulaire. De plus, chaque participant devait renseigner des données personnelles dont ses âge, sexe, niveau d'étude (voir visuel ci-contre) et langue maternelle.


50.000 mots pour la vie : l'analyse des données conclut qu'en moyenne, le vocabulaire d'un jeune anglophone de 20 ans comprend environ 42.000 mots et 4.200 expressions de plusieurs mots. Puis, au fur et à mesure que nous vieillissons, nous apprenons de nouveaux mots -environ 1 tous les 2 jours !- ce qui signifie qu'à l'âge de 60 ans, nous avons appris 6.000 mots supplémentaires. Bref, notre vocabulaire (en anglais) atteindrait en moyenne un maximum de 50.000 mots.

Avec des seuils différents en fonction du mode de vie: la limite basse est celle d'une personne exposée au langage uniquement par ses interactions sociales et la limite supérieure est celle d'une personne qui lirait beaucoup et «à une vitesse de 300 mots minute ». Une personne de 20 ans exposée exclusivement à des interactions sociales aura rencontré autour de 81.000 mots (ou ensembles alphabétiques), tandis qu'un lecteur non-stop du même âge aura rencontré autour de 292.000 mots. L'équivalent, pour une personne âgée de 60 ans sera, respectivement, 157.000 et 543.000 mots.

Connaissance du/des mot(s) et temps de traitement : on réagit beaucoup plus rapidement à des mots connus par tous qu'à des mots connus par « seulement » 95% de la population. La prévalence des mots est donc une variable importante pour l'efficacité des communications.

Enfin l'étude apporte aussi un aperçu de la connaissance des mots et du vocabulaire du début du 21ème siècle. Un repère pour les chercheurs du futur qui dans cent ou mille ans se poseront la question de l'évolution du langage.

Source: Frontiers in Psychology 29 July 2016 DOI: 10.3389/fpsyg.2016.01116 How Many Words Do We Know? Practical Estimates of Vocabulary Size Dependent on Word Definition, the Degree of Language Input and the Participant's Age