Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MÉTABOLISME : Le suivre à la maison avec un test respiratoire

Actualité publiée il y a 11 mois 18 heures 12 min
Journal of the International Society of Sports Nutrition
Pour les sportifs ou les personnes qui globalement se soucient de leur métabolisme, ou encore les personnes qui suivent un régime alimentaire, il sera donc bientôt possible d’évaluer l'impact d'un repas sur le métabolisme, en dehors d'un environnement de laboratoire, simplement, à domicile (Visuel Adobe Stock 289588262)

Un test respiratoire qui permet de surveiller son métabolisme à la maison, c’est le développement proposé par cette équipe de bioingénieurs de l'Université Anglia Ruskin (ARU, Cambridge). Ce premier test mené pour évaluer le dispositif révèle, dans le Journal of the International Society of Sports Nutrition, confirme sa capacité à détecter mêmes des changements alimentaires.

 

Pour les sportifs ou les personnes qui globalement se soucient de leur métabolisme, ou encore les personnes qui suivent un régime alimentaire, il sera donc bientôt possible d’évaluer l'impact d'un repas sur le métabolisme, en dehors d'un laboratoire, simplement, à la maison.

Détecter un changement aigu dans l'utilisation des glucides

Cet essai teste l'utilisation en pratique de ce dispositif respiratoire portable, confirme dans un premier temps son efficacité dans des conditions contrôlées de laboratoire, auprès de 12 participants, en bonne santé, invités à consommer, à jeun, un repas riche en glucides. Des mesures respiratoires ont été prises au repos puis 30 et 60 minutes après le repas en utilisant à la fois le nouveau dispositif respiratoire (Lumen) vs un test d'analyse de l'air standard.

 

Comment ça marche ? Le nouveau test capture le taux de dioxyde de carbone (CO2) lorsque l'utilisateur expire, et révèle ici une augmentation significative du % de CO2 dans les 30 minutes qui suivent le repas riche en glucides. En effet, une augmentation du dioxyde de carbone expiré est associée à une plus grande quantité de glucides utilisés pour l'énergie, comme généralement quantifié par la valeur RER (rapport d'échange respiratoire) dans des conditions de laboratoire. Comme l'augmentation du % de CO2 mesuré par le dispositif est associée à une augmentation du RER, le test confirme donc la capacité du nouveau dispositif à détecter un changement aigu dans l'utilisation des glucides.

 

Dans un deuxième temps, l’étude a examiné la capacité du dispositif à détecter les changements métaboliques au cours d'un régime normal, puis en réponse à un régime riche ou faible en glucides sur une période d'une semaine, et cela auprès de 27 participants adultes actifs en bonne santé, invités à prendre ces mesures à domicile à l'aide du dispositif. L’expérience montre que :

 

  • le nouveau dispositif détecte bien des changements dans les taux de CO2 au cours de la semaine en réponse à des modifications alimentaires aiguës, mais n’est en revanche pas sensible au jour le jour, ce qui indique qu'il est plus adapté à un suivi à plus long terme. Comme l'appareil ne mesure pas la consommation d'oxygène, il ne peut fournir que des mesures indirectes des fluctuations métaboliques, cependant il peut permettre de contrôler, et soutenir des changements alimentaires, en particulier concernant les apports en glucides.

 

Ce qui rend cette technologie intéressante, et pratique, c'est que jusqu'à présent, la seule façon d'évaluer la fonction métabolique était en laboratoire à l'aide d'analyseurs respiratoires avancés et coûteux.

 

Un dispositif portable à usage domestique pourrait être un moyen utile de suivre les changements hebdomadaires dans les interventions alimentaires lorsque les glucides alimentaires sont la principale variable modifiée.

Plus sur le Blog Diagnostic

Autres actualités sur le même thème