Actualités

MICROBIOTE : Antibiotiques et risque accru de déclin cognitif plus tard dans la vie

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 4 jours
PLoS ONE
Les femmes qui signalent une utilisation importante d'antibiotiques à la quarantaine sont plus susceptibles de connaître un déclin cognitif plus tard dans la vie, peut-être en raison de modifications du microbiome intestinal (Visuel Adobe Stock 322455209)

Les femmes qui signalent une utilisation importante d'antibiotiques à la quarantaine sont plus susceptibles de connaître un déclin cognitif plus tard dans la vie, peut-être en raison de modifications du microbiome intestinal, conclut cette étude portant sur près de 15.000 participantes. Ces données présentées dans la revue PLoS ONE, illustrent à nouveau l’axe intestin-cerveau et le rôle de mieux en mieux documenté du microbiome intestinal dans la cognition et la démence. Enfin, ce résultat, probablement généralisable reste cependant à démontrer chez les hommes.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités