Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE et CERVEAU : Des aliments producteurs de GABA calment les neurones

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 1 semaine
Journal of Psychopharmacology

L'équilibre des neurotransmetteurs excitateurs et inhibiteurs dans le cerveau affecte à la fois les réponses neuronales et le comportement chez les humains. Ici, les chercheurs de l’Université de York ont regardé si une intervention alimentaire visant à augmenter les niveaux du neurotransmetteur inhibiteur, l'acide gamma-aminobutyrique (GABA), pouvait influencer les réponses neuronales aux stimuli sensoriels basiques. Leurs résultats, présentés dans Journal of Psychopharmacology, confirme ce lien microbiote intestinal- cerveau de mieux en mieux documenté.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs mènent cette expérience avec « Marmite », une pâte à tartiner vendue au Royaume-Uni, à base d'extrait de levure et riche en substances associées à la production de GABA (glutamate et vitamines B), qui se consomme étalée sur des tartines ou des toasts. Mais peu importe…cette petite étude l'utilise pour démontrer que l'apport alimentaire en GABA peut avoir un effet sur l'activité électrique dans le cerveau. L'étude est menée avec 28 participants jeunes adultes pour regarder, via électroencéphalogramme (EEG), comment un aliment pouvait modifier la réponse du cerveau -ici du cortex visuel- à certains stimuli, ici des images scintillantes sur un écran. L'expérience montre que les 14 participants qui ont consommé cet aliment riche en substances associées à la production de GABA présentent une réponse neurale réduite vs les 14 témoins qui ont reçu un placebo. Les chercheurs suggèrent que cet apport alimentaire a bien induit une augmentation de la disponibilité de GABA dans les zones visuelles du cerveau.


Ainsi, l'équilibre de l'excitation et de l'inhibition dans le cerveau peut tout à fait être influencé par des interventions alimentaires, ce qui suggère ou confirme les bénéfices cliniques de certains régimes dans certaines conditions (ex : épilepsie : régime cétogène) (par exemple, l'épilepsie) où l'inhibition est anormale. Ce résultat n'est d'ailleurs pas surprenant en regard des récentes données, de plus en plus nombreuses favorables à un interface intestin ou microbiote – cerveau, soit un lien entre le régime alimentaire et donc le métabolisme et l'activité du cerveau. Ces constatations ouvrent la voie à des thérapies qui vont consister à cibler le métabolisme via le microbiote pour contrôler ou à inhiber certains des processus cérébraux.

Stimuler les niveaux de GABA pour réduire les crises d'épilepsie ? C'est une des voies envisagées par l'équipe de recherche, utiliser l'alimentation pour traiter l'épilepsie, en rétablissant l'excitabilité à des niveaux normaux. Une option à creuser par des études supplémentaires pour les patients atteints d'épilepsie réfractaire…

April 4 2017 Dietary modulation of cortical excitation and inhibition.

Lire aussi: -

Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Microbiote blog

Mais aussi :

Sommeil blog

Diagnostic blog,

Fibromyalgie blog,

Obésité blog
Dermato blog

Autres actualités sur le même thème