Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE INTESTINAL: Il participe aussi à la santé et à la récupération neurologique

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 1 semaine
Journal of Experimental Medicine

En montrant comment les communautés bactériennes de l'intestin changent après une blessure de la moelle épinière, ces scientifiques du Wexner Medical Center Ohio State University élargissent encore le rôle du microbiome intestinal dans la santé. Impacté jusqu’à la dysbiose par une maladie ou une lésion neurologique, le microbiome intestinal peut ainsi contribuer au développement de la maladie neurologique. Des conclusions, présentées dans le Journal of Experimental Medicine, qui, en pratique, désignent le microbiote comme un médiateur -ou clible- de récupération fonctionnelle et neurologique en cas de lésion de la moelle épinière.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'idée principale est que si les blessures de la moelle épinière souvent un effet négatif sur la fonction intestinale, si cet effet est lié aux profonds changements induits dans le microbiote intestinal, le rétablissement de l'équilibre microbiotique par probiotiques par exemple, peut contribuer à la récupération.


C'est ce que démontrent ces chercheurs du Center for Brain and Spinal Cord Repair de l'Ohio State's Neurological Institute, sur la souris modèle de lésion de la moelle épinière. L'équipe montre, en effet, que :

· une lésion traumatique de la moelle épinière induit une translocation bactérienne, de l'intestin aux tissus stériles du corps et une dysbiose (déséquilibre de la flore) intestinale. Ces modifications sont associées à l'activation des cellules immunitaires dans le tissu lymphatique associé à l'intestin,

· une souris modèle de dysbiose puis de lésion de la moelle épinière présente un retard de récupération fonctionnelle. Ce qui suggère que les antibiotiques utilisés dans certaines pathologies de la colonne vertébrale ou lésions de la moelle épinière, pour traiter la pneumonie (gentamicine), les infections de plaies (streptomycine) ou la cystite (ciprofloxacine), ne sont pas opportunes, car elles créent une dysbiose.

· L'administration de certains probiotiques, après une lésion de la moelle épinière, permet de protéger le microbiome et d'apporter une neuroprotection, d'améliorer la récupération neurologique et d'induire une réponse immunitaire protectrice.

Ainsi, si la paralysie et la perte de fonction neurologique sont des conséquences bien connues de la lésion de la moelle épinière, rétablir l'équilibre du microbiome intestinal peut contribuer à améliorer la récupération fonctionnelle et neurologique. C'est enfin un axe important pour l'immunité, l'axe intestin-SNC, qui vient d'être documenté.

Gut dysbiosis impairs recovery after spinal cord injury

Plus de 50 études sur le Microbiote et le microbiome intestinal

Lire aussi : MICROBIOTE INTESTINAL: Il influence aussi la neurodégénérescence -

Autres actualités sur le même thème