Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE INTESTINAL : La protéine qui veille sur son équilibre

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 2 semaines
Nature Immunology

Réduire l'inflammation intestinale grâce à une protéine, c’est le processus décrit par cette équipe de l'Université de Caroline du Nord qui identifie un agent « remarquable », NLRP12, qui inhibe l'inflammation. En inversant le cycle de réaction néfaste, capable de perturber l'équilibre du microbiome ou de l’ensemble bactéries vivant dans l'intestin, en stimulant la production de « bonnes » bactéries, la protéine ouvre une voie thérapeutique prometteuse contre l’inflammation non contrôlée observée dans les maladies intestinales inflammatoires chroniques (MICI).

Les bactéries bénéfiques pourraient être la clé pour inverser un cycle d'inflammation intestinale observé dans certaines maladies inflammatoires de l'intestin, révèlent les chercheurs de l'Institut de cancérologie de Lineberger de l'Université de Caroline du Nord.


Les scientifiques décrivent comment l'inflammation peut avoir la voie libre en l'absence d'un certain inhibiteur de l'inflammation appelé NLRP12. Ils montrent sur des modèles précliniques que certains types de bactéries néfastes (ex : Erysipelotrichaceae) sont alors plus abondants, et que d'autres types bénéfiques (ex : Lachnospiraceae) sont réduits en l'absence de NLRP12. L'absence de NLRP12 favorise le développement incontrôlé de l'inflammation. A contrario, l'ajout d'un type de bactéries bénéfiques qui se développent normalement dans l'intestin peut contribuer à mettre fin à ce cycle, ce qui suggère un nouveau traitement pour la maladie inflammatoire de l'intestin.

NLRP12 face à des options de traitement limitées : il n'existe aucun remède pour les personnes atteintes de MICI, dont la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse qui entraînent une diarrhée, une fatigue et des spasmes abdominaux et font face au risque associé plus élevé de cancer du côlon ou du rectum. NLRP12 apparaît capable de réguler de l'inflammation. NLRP12 est déjà documentée comme capable de supprimer les signaux inflammatoires et prévenir une réponse immunitaire hyperactive. D'autres études ont déjà documenté les faibles niveaux de NLRP12 associés à la colite ulcéreuse. Ici, sur des modèles de souris privés de la protéine, les chercheurs constatent des niveaux plus élevés d'inflammation dans le côlon. En l'absence de la protéine, ils observent également des changements dans les types de bactéries du microbiote. Enfin, Les patients présentant un trouble inflammatoire de l'intestin présentent un profil microbien similaire. Ce qui confirme le rôle clé de la protéine dans le maintien de l'équilibre du microbiome pour prévenir l'inflammation.

NLRP12 un point de contrôle pour le système immunitaire : en fait la protéine semble « checker » le niveau d'inflammation. Lorsque la protéine est absente, non seulement la voie est libre pour le développement de l'inflammation du côlon mais son interaction bénéfique avec les bactéries intestinales cesse. Pour inverser ce cycle négatif, s'agit donc d'ajouter plus de bactéries « amies » qui vont permettre de rétablir l'expression de NLRP12. « Nous pourrions cibler les patients porteurs d'une expression réduite de NLRP12. Cela pourrait-il être une solution relativement simple pour les patients qui présentent cette signature bactérienne ».

13 March 2017 doi:10.1038/ni.3690 NLRP12 attenuates colon inflammation by maintaining colonic microbial diversity and promoting protective commensal bacterial growth

Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Microbiote blog

Mais aussi :

Sommeil blog

Diagnostic blog,

Fibromyalgie blog,

Obésité blog
Dermato blog

Autres actualités sur le même thème