Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINE : La chirurgie aussi !

Actualité publiée il y a 1 année 10 mois 1 semaine
Plastic and Reconstructive Surgery
Chez certains patients, la chirurgie de la migraine peut apporter des « améliorations spectaculaires » dans la réduction des crises et le fonctionnement au quotidien

Si de nombreux patients atteints de maladies neurologiques restent réfractaires à la chirurgie, cette étude révèle que pourtant, la chirurgie de la migraine peut apporter des « améliorations spectaculaires » dans la réduction des crises et le fonctionnement au quotidien. Et ces résultats positifs semblent continus et persistants chez les patients sélectionnés de manière appropriée, selon ces données présentées dans la revue Plastic and Reconstructive Surgery.

 

Car en plus de réduire la fréquence et la sévérité des maux de tête, le traitement chirurgical de la migraine conduit à des améliorations significatives du fonctionnement quotidien mais aussi de la capacité d'adaptation, même chez les patients très handicapés avant la chirurgie.

 

La chirurgie est aujourd’hui reconnue comme une option de traitement efficace pour des patients bien sélectionnés souffrant de migraines sévères chroniques et qui ne répondent pas aux traitements standard. Développée par des chirurgiens plasticiens ayant au départ remarqué que certains patients migraineux souffraient moins de maux de tête après un lifting frontal esthétique, la procédure va cibler des sites spécifiques de déclenchement liés aux différents types de maux de tête. Cependant, jusqu’ici, les études évaluant la chirurgie de la migraine se sont basées sur des questionnaires spécifiques à la migraine. Ici, les chercheurs utilisent des échelles reconnues d’évaluation des syndromes douloureux.

 

Ces tests d’évaluations de la douleur confirment l'amélioration fonctionnelle après la chirurgie de la migraine. Précisément, c’est le « Pain Self Efficacy Questionnaire -PSEQ » qui est utilisé dans cette étude, puis ses résultats sont confirmés via le « Migraine Headache Inventory -MHI ». L'étude valide ainsi la performance d'un tel questionnaire standard de la douleur chez 74 patients post-chirurgie de la migraine.

  • Avant la chirurgie, ces patients avaient des scores PSEQ « extrêmement mauvais », correspondant à un niveau élevé d'incapacité. Cependant, ces scores préopératoires de la douleur chez ces patients migraineux restaient significativement inférieurs à ceux rapportés chez des patients souffrant d'autres types de douleur chronique dont la douleur neuropathique, l’arthrite ou la lombalgie.
  • 1 an après chirurgie, les patients présentent une amélioration élevée en pourcentage du score PSEQ : soit, en moyenne, 112% de plus que la valeur initiale. Une amélioration qui apparaît très supérieure à celle constatée chez des patients post-op pour d'autres types de douleur chronique (lombalgie : amélioration après chirurgie de 19%). 19 pour cent après traitement non chirurgical pour la lombalgie.
  • Enfin, la chirurgie de la migraine permet d’améliorer considérablement le fonctionnement et l'adaptation même chez les patients ayant des scores initiaux de PSEQ extrêmement faibles.
  • Et, sur le score au questionnaire spécifique à la migraine (MHI), l’amélioration moyenne atteint 76%, ce qui correspond à une réduction importante de la fréquence et de la sévérité des crises.

 

 

La chirurgie de la migraine permet donc à certains patients fortement atteints et réfractaires aux traitements médicamenteux, de récupérer leur fonction et leur capacité à mieux faire face à la douleur, concluent les auteurs.

Ces résultats positifs sont également décrits comme « continus ».

Autres actualités sur le même thème