Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : Elle mène dès l’âge de 8 ans à la maladie du foie

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 2 semaines
The Journal of Pediatrics
La stéatose hépatique non alcoolique est la condition hépatique chronique la plus fréquente chez les enfants et les adolescents.

La stéatose hépatique non alcoolique est la condition hépatique chronique la plus fréquente chez les enfants et les adolescents. Cette étude de l'Université de Columbia alerte sur les conséquences de l’obésité, qui se développe chez les enfants à un âge de plus en plus précoce. Ses données sont les premières à démontrer l’impact conséquent du surpoids et notamment d’un tour de taille trop élevé (graisse abdominale) au jeune âge sur la santé du foie. Des conclusions à paraître dans le Journal of Pediatrics qui révèlent aussi un tour de taille excessif à l'âge de 3 ans comme marqueur de développement de stéatose hépatique non alcoolique, plus tard dans la vie.

 

La stéatose hépatique non alcoolique se développe avec l’excès de graisse dans le foie, ce qui déclenche une inflammation puis des dommages au foie. La maladie touche aujourd’hui 80 millions de personnes aux seuls États-Unis, c’est la condition hépatique chronique la plus fréquente chez les enfants et les adolescents et la maladie peut entraîner une cirrhose et, dans certains cas, un cancer du foie.

 

Les chercheurs ont mesuré les niveaux sanguins d'une enzyme hépatique appelée ALT - qui, à des niveaux élevés est un marqueur de lésions hépatiques- chez 635 enfants du projet Viva, une cohorte menée sur la santé maternelle et infantile dans le Massachusetts. L’analyse montre que :

  • à l'âge de 8 ans, 23% des enfants présentent des taux d'ALT élevés ;
  • les enfants présentant un tour de taille plus élevé à l'âge de 3 ans et ceux ayant des gains de poids plus importants entre 3 et 8 ans sont plus susceptibles d'avoir des niveaux de ALT élevés ;
  • 35% des enfants de 8 ans souffrant d'obésité présentent des niveaux de ALT élevés, vs 20% des enfants de poids normal.

 

 

Ces résultats soulignent l'importance d’intervenir plus tôt dans la vie de l’enfant pour prévenir la prise de poids et l'inflammation du foie et la meilleure intervention pour ces enfants est de perdre du poids en consommant moins d'aliments transformés et de pratiquer régulièrement l’exercice physique.

« Avec l’augmentation de l'obésité infantile, nous remarquons, en pratique clinique, une hausse du nombre d’enfants atteints de stéatose hépatique non alcoolique », témoigne l’auteur principal, le Dr Jennifer Woo Baidal, professeur de pédiatrie à l'Université de Columbia : « De nombreux parents savent que l'obésité peut mener au diabète de type 2 et à d'autres troubles métaboliques, mais il y a moins de prise de conscience sur le fait que l'obésité peut également mener à la maladie hépatique, y compris chez de jeunes enfants ».

Autres actualités sur le même thème