Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ INFANTILE : Principaux facteurs de risque lié à la famille et à la parentalité

Actualité publiée il y a 7 mois 3 semaines 5 jours
Childhood Obesity
Les cibles ou facteurs majeurs comprennent les sorties cantonnées aux parcs et jardins publics

Cette large étude menée auprès de 1.000 enfants âgés de 5 à 21 ans identifie 4 trajectoires majeures d'IMC -selon la rapidité de croissance- au cours de l'enfance, ainsi que les facteurs liés à la famille, au foyer et à l’environnement, qui dès la petite enfance différencient les trajectoires et, en pratique, le risque d’obésité infantile. Des données clés, présentées dans la revue Childhood Obesity, pour identifier les enfants les plus à risque et orienter les interventions de prévention.

 

L'obésité chez les enfants est un problème de santé publique important. En particulier aux Etats-Unis où environ 1 enfant sur 5 est atteint d’obésité avec le risque de développer une maladie cardiométabolique et de rester obèses à l'âge adulte. Des circonstances défavorables dans l'enfance, telles que la pauvreté, la monoparentalité et la dépression maternelle, ont été associées au surpoids et à l'obésité à l'âge adulte. Certains environnements de vie globalement néfastes pour la santé, également. A contrario, certains facteurs familiaux, tels que l'implication du père dans la parentalité, la présence de nombreux frères et sœurs, et une éducation chaleureuse des enfants, vont protéger l’enfant contre l’obésité. Cette étude a cherché à préciser ces facteurs familiaux et environnementaux pour mieux comprendre les origines développementales de l'obésité et pouvoir cibler les interventions.

 

L’étude se distingue par sa durée de suivi, de 21 ans, et l’ensemble des caractéristiques du foyer et de la famille prises en compte pour l’analyse de l’évolution de l'IMC. L’étude montre en particulier l’impact précoce de ces facteurs, dès l’âge de 5 ans.  Les chercheurs ont évalué l’IMC chez les jeunes participants aux âges de 5, 10, 15 et 21 ans. Ils ont identifié une gamme de facteurs de risque pouvant servir de cibles pour la prévention et les interventions. Les cibles ou facteurs majeurs comprennent :

 

  • le stress familial,
  • l’absence du père ou foyer monoparental,
  • la dépression maternelle,
  • l’absence de motivation à la pratique d’une activité physique,
  • aux sorties cantonnées aux parcs et jardins publics,
  • l’absence de stimulation à l’apprentissage,
  • l’absence de sollicitation à des expériences stimulantes vers l’âge de 10 ans.

 

 

En synthèse, les différentes caractéristiques domestiques et familiales reflétant une absence de soutien au développement des enfants sont associées à ce risque de surpoids / obésité chez les jeunes adultes et à une croissance accélérée de l'IMC.

Autres actualités sur le même thème