Vous recherchez une actualité
Actualités

OMEGA 3: L'huile de poisson booste la fonction musculaire chez les femmes

Actualité publiée il y a 3 années 9 mois 1 jour
American Journal of Clinical Nutrition

Une supplémentation en oméga-3 pour améliorer la fonction musculaire chez les femmes plus âgées ? Cette petite étude britannique le suggère, avec des bénéfices importants à la clé, une meilleure qualité de vie mais aussi un risque de chutes réduit. Les conclusions présentées dans l’American Journal of Clinical Nutrition constatent en effet que la supplémentation à raison de 3g d'huile de poisson entraîne, chez les femmes plus âgées, des augmentations accrues de la fonction musculaire lorsque ces suppléments sont combinés à des exercices de résistance.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs des universités de Glasgow et Aberdeen ont mené cette étude auprès de 10 femmes et 13 hommes, âgés en moyenne de 71 ans, ont mesuré la taille du muscle et la fonction/force musculaire ainsi que la qualité musculaire (force produite par rapport à la taille du muscle), avant et après un programme de formation à l'exercice de résistance, de 18 semaines. L'expérience montre que,


· Sans surprise, le programme d'exercice augmente le volume, la fonction et la qualité musculaires chez tous les participants.

· Chez les hommes ayant reçu des suppléments d'huile de poisson, aucun gain supplémentaire n'est constaté dans les mesures musculaires,

· chez les femmes ayant reçu de l'huile de poisson, la fonction musculaire -mais pas la taille- est accrue, et dans une plus grande mesure par rapport aux femmes ayant reçu une huile placebo.

· chez les femmes du groupe placebo, les exercices entraînent une augmentation moyenne de la force de 16%,

· lorsque les exercices de résistance sont combinés à la supplémentation, cette amélioration atteint une moyenne de 34%.

· Cette plus grande augmentation de la fonction musculaire observée chez les femmes est indépendante de tout changement dans la taille du muscle, c'est donc la qualité musculaire qui s'améliore.

De nouvelles lignes directrices contre la sarcopénie ? Des résultats certes à confirmer par une étude plus large mais qui seraient à prendre en compte dans les lignes directrices nutritionnelles destinées aux personnes âgées. Une supplémentation en huile de poisson pourrait réduire le risque de sarcopénie ou réduction excessive de la masse et de la vigueur des muscles avec l'âge. Or la fonction principale du muscle squelettique est de pouvoir maintenir ses capacités fonctionnelles soit pouvoir réaliser les activités du quotidien. Cependant, la taille et la fonction musculaires diminuent progressivement au cours du vieillissement normal. Un résultat donc capital alors que faute de prévention, la sarcopénie peut conduire à un abandon progressif des activités du quotidien, à la perte d'autonomie et à la dépendance. « Il est donc crucial de développer des traitements efficaces contre la perte de la fonction musculaire liée à l'âge », écrivent les chercheurs dans leur communiqué.

Enfin, il reste à élucider pourquoi les hommes ne bénéficient pas du même avantage que les femmes et mieux comprendre mécanismes sous-jacents aux effets musculaires des oméga-3. Quoiqu'il en soit, le bénéfice chez les femmes reste particulièrement appréciable, d'autant que les femmes ont tendance à vivre environ 4 années de plus que les hommes…