Vous recherchez une actualité
Actualités

PARKINSON : Les promesses du cannabis médical

Actualité publiée il y a 7 mois 4 semaines 16 heures
Journal of Parkinson's Disease
Plus de la moitié des consommateurs de cannabis atteints de la maladie de Parkinson rapportent des bénéfices cliniques (Visuel Adobe Stock 245605281)

Plus de la moitié des consommateurs de cannabis atteints de la maladie de Parkinson rapportent des bénéfices cliniques, relève cette équipe du Département de neurologie de l’University Medical Center Hamburg-Eppendorf. Un bénéfice qui contribue à explique un taux d’utilisation élevé, >8%, chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Ces données, publiées dans le Journal of Parkinson's Disease, appellent à mener des essais cliniques sur ce nouveau bénéfice possible du cannabis.

 

Alors que la tendance dans le monde est à la légalisation du cannabis médical, qu’il suscite un intérêt croissant dans le soulagement de nombreux symptômes, l’étude révèle également son expérimentation croissante -ici en Allemagne- contre les symptômes de « Parkinson » avec une satisfaction de plus de la moitié des utilisateurs (54%). L’Allemagne est un terrain d’étude privilégié sur l’efficacité du cannabis médical contre les symptômes de la maladie de Parkinson : en effet, les produits à base de cannabis contenant du THC (tétrahydrocannabinol, le principal composé psychoactif du cannabis) peuvent y être prescrits chez les patients réfractaires aux thérapies standards. Le CBD (cannabidiol), l’autre agent actif non psychoactif du cannabis, est par ailleurs disponible sans ordonnance dans les pharmacies et sur Internet. L’auteur principal, le Dr Carsten Buhmann, neurologue à l’Université d’Hambourg précise ainsi : « Les patients parkinsoniens réfractaires aux traitements standards peuvent se voir prescrire du cannabis médical, mais il existe encore peu de données d’efficacité, notamment sur les différents types de cannabinoïdes et les différentes voies d’administration ».

Une première évaluation des perceptions des patients parkinsoniens sur l’efficacité du cannabis médical

Afin d’évaluer les expériences des patients utilisant déjà des produits à base de cannabis, les chercheurs ont mené cette enquête transversale à l'échelle nationale auprès de participants à la la Deutsche Parkinson Vereinigung e.V., le plus grand ensemble de patients (soit 21.000) atteints de la maladie de Parkinson dans les pays germanophones. En fin de compte, plus de 1.300 questionnaires ont été analysés. Cette analyse constate que :

  • l'intérêt de ce groupe de patients pour le cannabis médical est élevé ;
  • les connaissances sur les différents types de produits sont très limitées ;
  • 51% des répondants parkinsoniens sont conscients de la légalité du cannabis médicinal ;
  • 28% connaissent les différentes formes et voies d'administration ;
  • seulement 9% sont conscients de la différence entre le THC et le CBD ;
  • plus de 8% d’entre eux utilisent déjà des cannabinoïdes ;
  • 54% de ces utilisateurs déclarent un effet clinique bénéfique ;
  • la tolérabilité globale est bonne ;
  • plus de 40% des utilisateurs déclarent que le cannabis aide à gérer la douleur et les crampes musculaires ;
  • plus de 20% des utilisateurs signalent également une réduction de la raideur (akinésie), des paralysies, des tremblements, de la dépression, de l'anxiété et du syndrome des jambes sans repos ;
  • les patients parkinsoniens rapportent également que les produits de cannabis inhalés contenant du THC sont plus efficaces pour traiter la raideur des membres que les produits oraux contenant du CBD ; cependant, ces formes inhalées sont légèrement moins bien tolérées ;
  • ces patients consommant du cannabis ont tendance à être plus jeunes, plus citadins et mieux informés sur les aspects juridiques et cliniques du cannabis médical ;
  • 75% des patients parkinsoniens répondants non-utilisateurs de cannabis médical se déclarent intéressés par son expérimentation, avec en général un manque de connaissances et une crainte des effets secondaires.

 

L’intérêt pour le traitement par cannabis médical des symptômes de la maladie de Parkinson est bien là, mais les preuves manquent. Les médecins devraient tenir compte de cette absence de connaissances lorsqu'ils conseillent leurs patients sur le traitement par cannabis médical :

 

« La consommation de cannabis peut également être liée à un effet placebo en raison des attentes élevées des patients, cependant même cet effet placebo peut être considéré comme un effet thérapeutique". Enfin, si ces résultats sont basés sur des rapports subjectifs de patients, ils appellent à mener d’autres recherches sur les bénéfices du cannabis vs Parkinson : « Il est important de souligner que des recherches supplémentaires sont nécessaires avant que le cannabis puisse être prescrit comme traitement (…) Notre enquête sert principalement à souligner la nécessité d'essais cliniques soigneusement contrôlés pour établir à la fois l'efficacité et la sécurité du traitement ».

Autres actualités sur le même thème