Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PARKINSON : Redonner une mobilité et du sens à la vie

Actualité publiée il y a 2 semaines 4 jours 11 heures
Nature Medicine
Une robotique portable et un système musical qui aident les patients à marcher plus vite et plus loin et redonne du « sens à la vie » (Visuel Adobe Stock 400007631)

Peut-on vraiment lutter contre la maladie de Parkinson ? Ces chercheurs bénévoles de l’Université de Boston sont convaincus que c’est possible et décrivent, dans la revue Nature Medicine, 2 avancées dans le traitement de la maladie : une robotique portable et un système musical qui aident les patients à marcher plus vite et plus loin et redonne du « sens à la vie ».

 

L’un des chercheurs principaux, David Campbell, technicien de laboratoire à l’Université de Boston, est parti de sa propre expérience et du constat, après sa retraite, que de petites réductions de mobilité et de capacités motrices « lui changeaient la vie », en d’autres termes, diminuaient considérablement sa qualité de vie. On lui diagnostiquait alors la maladie de Parkinson. David Capbell pris alors la décision de chercher à s'adapter à sa nouvelle réalité et de se porter volontaire pour des études de recherche visant à améliorer le traitement de la maladie de Parkinson.

 

Le tremblement est le premier symptôme de la maladie de Parkinson chez de nombreux patients, suivi d'une série d'autres problèmes neurologiques qui s'aggravent progressivement, tels qu'une voix plus faible, des mouvements plus lents, des membres et des mouvements plus raides et des expressions faciales plus figées. Presque tous les patients vont également connaître une perte d’odorat. Si les traitements actuels permettent de soulager ces symptômes, il n’existe pas de remède curatif.

 

L’équipe du Center for Neurorehabilitation de l'Université de Boston, un centre de recherche, d'éducation et de soins cliniques sur la maladie de Parkinson décrit aujourd’hui 2 avancées qui vont aider les personnes atteintes de la maladie à marcher plus facilement, et même à accomplir des progrès en dépit de la progression de la maladie.

Des aides à la marche, des aides à la vie

  • Des vêtements robotiques souples en tissu, équipés de câbles, d’actionneurs et de capteurs permettent à ces patients de marcher plus loin et plus vite. Ces vêtements s’inspirent des « exosuits » disponibles dans le commerce pour la rééducation après un accident vasculaire cérébral (AVC) et produits notamment par la société ReWalk Robotics et du modèle développé pour l'armée par le Biodesign Lab de l'Université Harvard pour augmenter l'endurance des militaires. En pratique, le vêtement robotique ressemble à un vêtement de sport sophistiqué et utilise un algorithme pour piloter des moteurs et des câbles qui appliquent les forces nécessaires pour compléter l’action des muscles et des articulations du patient.

 

  • Une technologie basée sur la musique permet également d’augmenter la durée et la distance de marche, en contrôlant le rythme de la musique pour soutenir le rythme de la marche. La musique fournit le signal externe qui vient pallier au signal interne cérébral qui ne fonctionne plus.

 

Les 2 thérapies qui viennent d’être testées auprès des patients suivis au Centre de neuroréhabilitation de Boston, pourraient trouver leur place dans la vie quotidienne des patients relativement rapidement. Ces tests montrent en effet, que ces technologies ont permis :

 

  • une amélioration de la condition physique ;
  • le soulagement de certains symptômes ;
  • une réduction du phénomène de gel de la marche et de l’incidence des chutes ;
  • chez certains patients, une restauration de la vitesse de la marche ;
  • globalement, un déplacement facilité et une restauration de l’équilibre et de la confiance au cours de la marche ;
  • mais aussi l’implication des patients dans ces tests, avec un regain de motivation et de valorisation et une restauration de la qualité et du sens de la vie.