Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

Perte de cognition et de fonction, 2 grands symptômes du COVID LONG

Actualité publiée il y a 1 mois 3 semaines 5 jours
JAMA Network Open
L'étude montre la prévalence de 2 grand types de symptômes, dans le syndrome « post-COVID » ou COVID long : une réduction de la cognition et de la capacité de fonctionnement au quotidien (Visuel Adobe Stock 202954578)

Cette étude menée à la Weill Cornell Medicine (New York), montre la prévalence de 2 grand types de symptômes, dans le syndrome « post-COVID » ou COVID long : une réduction de la cognition et de la capacité de fonctionnement au quotidien. Des conclusions présentées dans le JAMA Network Open, avec des implications pour nos systèmes de soins et notre réponse de santé publique à la maladie post-COVID.

 

La recherche confirme ainsi, avec le COVID long, une déficience fonctionnelle autodéclarée associée à une perte ou réduction d’emploi, qui induit une aggravation des symptômes dépressifs. Des symptômes cognitifs sont également retrouvés chez la majorité des patients, un résultat qui appelle à élargir leur dépistage et leur traitement.

Perte de cognition, de fonction, d'emploi

L’étude est menée auprès de 14.767 participants diagnostiqués entre fin 2022 et début 2023 avec un COVID long. L’analyse révèle que :

 

  • 57 % éprouvent des symptômes cognitifs quotidiennement, vs 27 % des témoins ayant développé la maladie mais ayant complètement récupéré ;
  • chez ces participants, ces symptômes cognitifs sont associés à des niveaux plus élevés de symptômes dépressifs, à une plus grande perte de fonction ;
  • les participants avec symptômes cognitifs et perte de fonction présentent un risque élevé de perte ou de diminution d’emploi ;
  • même après prise en compte des symptômes dépressifs, ces associations sont retrouvées, entre les symptômes cognitifs, la perte de fonction au quotidien et la réduction ou la perte d’emploi.

 

Ainsi, les symptômes cognitifs sont caractéristiques des COVID longs et coexistent chez la plupart des patients avec une perte de fonctionnement et des symptômes dépressifs. Les conséquences sont graves, dont la perte d'emploi.

 

Les auteurs appellent donc à détecter de manière systématique les symptômes cognitifs chez les patients diagnostiqués avec un COVID long.