Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE de POIDS : Régime méditerranéen, jeûne intermittent ou paléo ?

Actualité publiée il y a 2 mois 5 jours 18 heures
American Journal of Clinical Nutrition
Des 3 régimes, le méditerranéen est de loin, le plus facile à suivre

Cette équipe de l’Université d'Otago (Nouvelle-Zélande) rappelle avec cette étude, la perte de poids possible et les bienfaits pour la santé de 3 régimes alimentaires, le régime méditerranéen, le jeûne intermittent, et le régime « paléolithique ». Cependant, les résultats présentés dans l’American Journal of Clinical Nutrition révèlent aussi que des 3 régimes, le méditerranéen est de loin, le plus facile à suivre.

 

L’objectif de la recherche était d'examiner l'efficacité de ces 3 régimes dans « la vraie vie ». Les participants choisissaient eux-mêmes le régime qu'ils souhaitaient suivre, sans soutien d'un diététicien. Les participants ont reçu des recommandations nutritionnelles au début de l’étude, puis ont poursuivi leur régime alimentaire « en vivant normalement ».

  1. Le régime méditerranéen privilégie la consommation de fruits, de légumes, de pains et céréales à grains entiers, de légumineuses, de noix, graines et huile d'olive avec des quantités modérées de poisson, de poulet, d'œufs et de viande rouge (une fois par semaine ou moins).
  2. Le jeûne intermittent consiste à limiter l’apport énergétique à environ 25% de la prise alimentaire habituelle, soit à 500 kcal pour les femmes et 600 kcal pour les hommes, 2 jours par semaine. Ces 2 jours sont au libre choix des participants.
  3. Le régime « paléo » se compose principalement d'aliments non transformés, l'accent étant mis sur la consommation de fruits et légumes, de protéines animales, de noix, de produits à base de noix de coco et d'huile d'olive extra-vierge. Alors que les régimes Paléo excluent strictement toutes les légumineuses, les produits laitiers et les céréales, cette étude a adopté une version légèrement modifiée comprenant certains produits laitiers ainsi qu'une portion quotidienne de légumineuses et d'aliments à base de céréales.

Il n’y a pas un seul « bon régime » alimentaire !

Quelques résultats :

  • la plupart des 250 participants (54%) ont choisi le régime à jeûne intermittent, 27% le régime Méditerranée et 18% le paléo
  • le jeûne intermittent a permis une perte de poids légèrement plus importante que les autres régimes, soit kilos en moyenne vs 2,8 kg pour le régime méditerranéen et 1,8 kg pour le régime paléo ;
  • le régime méditerranéen a amélioré significativement la glycémie ;
  • le jeune intermittent et le régime méditerranéen ont permis tous 2 des améliorations cliniquement significatives dans la pression artérielle systolique;
  • environ la moitié des participants et quel que soit le régime suivi (parmi les 3 proposés) ont connu à 1 an une amélioration de leurs marqueurs de santé ;
  • la moitié des participants suivaient encore leur régime après un an.
  • « l’observance » des 3 régimes a globalement diminué au cours du suivi d’une année, dans une moindre mesure avec le régime méditerranéen : ainsi, à 12 mois, le régime méditerranéen a le meilleur taux de rétention (57% des participants poursuivent), le jeûne intermittent : 54%, le régime paléo : 35%.

 

A chacun son régime sain ! Les chercheurs soulignent que chacun peut trouver, parmi ces 3 régimes ou des régimes approchants, celui qui lui convient le mieux. « Comme le régime méditerranéen, le jeûne intermittent et le régime paléo peuvent également être des approches alimentaires saines :

 

"le meilleur régime est celui qui comprend des aliments sains, diversifiés et convient à l'individu."

Autres actualités sur le même thème