Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PLAIE POST-OP : Une suture intelligente

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 semaine
OpenNano
Une suture intelligente permettant de réduire le risque d'infection et de simplifier la surveillance post-opératoire (Visuel Fotolia 111955243)

Une suture intelligente permettant de réduire le risque d'infection et de simplifier la surveillance post-opératoire, c’est le développement proposé par cette équipe de chirurgiens et bioingénieurs de la RMIT University (Melbourne) qui décrivent, dans la revue spécialisée OpenNano, leur nouveau matériau de suture antimicrobien qui brille sous imagerie médicale, et ouvre une alternative prometteuse pour les implants en maille et les points de suture internes.

 

Les infections du site opératoire sont l'une des infections médicales les plus courantes, survenant chez 2 à 4 % des patients après la chirurgie. Pour certaines procédures, telles que l’insertion d’implants, les taux d'infection peuvent même être plus élevés.

 

« L’objectif de ces sutures chirurgicales intelligentes est bien la prévention de ces infections et une meilleure surveillance du rétablissement des patients », explique l'auteur principal de l'étude, le Dr Shadi Houshyar, qui ajoute que cette suture intelligente est en cours de développement pour la pratique clinique, en partenariat avec des cliniciens chirurgiens experts.

De solides preuves de concept en laboratoire

Des tests en laboratoire sur différents tissus confirment que ce nouveau matériau de suture est facilement visible par tomodensitométrie (TDM) ou CT scan, même 3 semaines après l’intervention. Le matériau confirme également une forte capacité antimicrobienne : il permet d’éliminer 99% des bactéries hautement résistantes aux médicaments après 6 heures à température corporelle.

C’est la première suture combinant ces propriétés.

Quel procédé ? L'équipe multidisciplinaire composée d'experts en nano-ingénierie, biomédicaux et textiles et de chirurgiens a utilisé l'installation de fabrication textile de pointe de l'université pour développer son matériel de preuve de concept. Les propriétés de la suture proviennent de la combinaison d'iode et de minuscules nanoparticules, appelées points de carbone, distribuées dans tout le matériau. Ces points de carbone sont fluorescents et peuvent être réglés sur différents niveaux de luminosité qui se démarquent facilement des tissus environnants, à l'imagerie médicale. La fixation d'iode à ces points de carbone leur confère leurs fortes propriétés antimicrobiennes et une plus grande visibilité aux rayons X.

« Ces nanopoints de carbone sont sûrs, bon marché et faciles à produire en laboratoire à partir d'ingrédients naturels.

Ils peuvent être adaptés pour créer des points biodégradables ou une suture permanente, ou même pour être adhésifs d'un seul côté, si nécessaire ».

 

Le matériau pourrait être rapidement accessible en pratique clinique, avec de nombreux avantages :

« Ce maillage permettra une meilleure identification des causes des symptômes, une réduction de l'incidence des infections du maillage et une planification préopératoire plus précise ».

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités