Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

PLAIES INFECTÉES : Le nouveau spray qui combat les bactéries et le biofilm

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 2 semaines
International Journal of Pharmaceutics et Applied Bio Materials
L’antibactérien, adapté aux soins de  fonctionne même en contact avec des fluides corporels tels que le sang (Visuel Adobe Stock 77376400-2).

Alors que la lutte contre la résistance antimicrobienne (RAM) est aujourd’hui considérée comme l’une des priorités en Santé publique et que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle à agir d’urgence pour éviter une crise liée à l’émergence croissante des résistances bactériennes, tout nouvel outil doit être pris en compte. Les biologistes et bioingénieurs de l’Université de technologie Chalmers (Göteborg) documentent ici un nouveau spray qui combat les infections et la résistance aux antibiotiques. L’antibactérien fonctionne même en contact avec des fluides corporels tels que le sang.

 

On estime que les bactéries résistantes aux antibiotiques causent près de 1,3 million de décès haque année dans le monde. Il existe ainsi un besoin immense et urgent de nouvelles solutions pour lutter contre les bactéries résistantes et réduire le recours aux antibiotiques. L’équipe suédoise présente un nouveau spray capable de tuer même les bactéries résistantes aux antibiotiques, utilisable dans le soin des plaies, entre autres.

Une innovation à double impact dans la lutte contre la RAM

Ce nouveau matériau antibactérien, composé de peptides liés à des particules d'hydrogel peut être pulvérisé directement sur les plaies sans nuire à la cicatrisation ou appliqué comme revêtement sur les cathéters et les implants ou autres dispositifs invasifs pour prévenir les infections et combattre même les bactéries multirésistantes.

Le matériau est constitué de petites particules d'hydrogel équipées d'un type de peptide qui tue et se lie efficacement aux bactéries. Les peptides fonctionnent même avec des fluides corporels tels que le sang, qui, autrement, inactivent les peptides.

Les peptides peuvent être utilisés pour les dispositifs de soin des plaies tels que les pansements.

 

2 études documentent ce nouveau matériau bactéricide développé sous la forme d'un spray adapté aux soins de plaies et à la désinfection des dispositifs médicaux.

 

  1. Le spray pour plaies, qui peut atteindre les plaies profondes et d'autres zones ouvertes du corps où les bactéries peuvent pénétrer, est flexible et très utile pour traiter et prévenir les infections. Le nouveau matériau présente de nombreux avantages par rapport aux sprays et désinfectants existants Les composants de ce spray pour plaies sont totalement non toxiques et n'affectent pas les cellules humaines. Contrairement aux sprays bactéricides existants, le spray n'inhibe pas le processus de cicatrisation. Simplement pulvérisés sur la plaie, il tue plus rapidement les bactéries ce qui favorise sa cicatrisation.

 

  1. Dans le cas des implants et des cathéters, dont les cathéters urinaires, insérés dans le corps des patients, le spray permet de prévenir le risque d’infections. Bien que les cathéters soient stériles au moment où ils sont déballés, ils peuvent être contaminés par des bactéries lors de leur introduction dans le corps, ce qui peut entraîner une infection. Un avantage majeur de ce revêtement est que les bactéries sont tuées dès qu'elles entrent en contact avec la surface. Un autre avantage du spray est qu'il peut être appliqué à des dispositifs déjà implantés ou utilisés.

 

Testé sur des surface en silicone comme pour les cathéters, le spray confirme son efficacité contre de nombreux types de bactéries, y compris les bactéries superrésistantes aux antibiotiques, comme Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM). L’un des auteurs principaux, Martin Andersson, professeur au Département de chimie et de génie chimique de Chalmers précise que le matériau a également le potentiel de prévenir les infections et donc de réduire le besoin d'antibiotiques.

 

Il pourrait également trouver des applications bactéricides sur de nombreux autres biomatériaux.

 

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités