Actualités

PSO : Le régime alimentaire déterminant contre l’inflammation de la peau

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 4 semaines
Journal of Investigative Dermatology
La beauté et « la qualité » de la peau, mais aussi la santé articulaire dépendent étroitement du régime alimentaire (Visuel Adobe Stock 321863066)

La beauté et « la qualité » de la peau, mais aussi la santé articulaire dépendent étroitement du régime alimentaire, l'alimentation étant elle-même déterminante pour l’équilibre et la santé du microbiote. Ainsi, passer d'un régime occidental à un régime équilibré de type méditerranéen peut réduire rapidement et considérablement l'inflammation de la peau et des articulations, conclut cette équipe de Université de Californie – Davis, publiée dans le Journal of Investigative Dermatology. Une nouvelle mise en garde contre les aliments riches en sucre et en graisses qui peuvent perturber l'intestin au point de déclencher des poussées de psoriasis.

 

Le secret d'une peau et d’articulations plus saines réside au moins en partie dans ces micro-organismes qui constituent notre microbiote intestinal. Chez les personnes sensibles, une alimentation trop riche peut suffire à déclencher une inflammation cutanée et le passage à une alimentation plus équilibrée à restaurer la beauté de la peau. « En dépit de la disponibilité de puissants anti-inflammatoires pour la peau, notre étude suggère que de simples changements dans l'alimentation peuvent avoir des effets significatifs contre l’inflammation cutanée et le psoriasis », résume le Dr Sam T. Hwang, professeur de dermatologie à l'UC Davis Health.

L'alimentation affecte l'inflammation de la peau

Qu'est-ce que le pso ? Le psoriasis est une affection cutanée et auto-immune tenace : les cellules immunitaires attaquent par erreur des cellules cutanées saines, provoquent une inflammation de la peau et la formation d'écailles et de plaques rouges qui démangent. Jusqu'à 30 % des patients atteints de psoriasis souffrent également de rhumatisme psoriasique avec des symptômes tels qu’une raideur matinale, la fatigue, un gonflement des doigts et des orteils, des douleurs articulaires et des altérations des ongles.

 

L'alimentation est l'un des principaux facteurs modifiables régulant le microbiote intestinal. Suivre un régime occidental peut entraîner un changement rapide du microbiote, perturber ses fonctions, jusqu’à la dysbiose qui induit l'inflammation intestinale.

La dysbiose intestinale affecte l'inflammation de la peau et des articulations : les chercheurs montrent à partir de la souris modèle de psoriasis qu'un régime occidental suffit à court terme pour entraîner un déséquilibre microbien et augmenter la vulnérabilité à l'inflammation cutanée de type psoriasis. Ces travaux confirment ainsi un lien clair entre l'inflammation cutanée et les modifications du microbiome intestinal liées au régime alimentaire.

  • Le microbiote intestinal est identifié comme un lien pathogène entre le régime alimentaire et l'inflammation psoriasique.

 

Des dommages « microbiotiques » réversibles ?

  • Certains antibiotiques peuvent bloquer ces effets du régime occidental et réduire ainsi l'inflammation de la peau et des articulations ;
  • Et le changement de régime alimentaire ? Ici, des souris nourries durant 6 semaines avec un régime occidental avant déclenchement du psoriasis et de l'arthrite psoriasique mises ensuite sous régime équilibré pendant la même durée, présentent moins de desquamation de la peau et une réduction de l’inflammation cutanée.

 

« Nous avons-nous-mêmes été surpris qu’une simple modification du régime alimentaire avec une réduction des apports en sucre et en graisse ait des effets aussi bénéfiques sur le psoriasis. Les patients atteints d'affections cutanées et articulaires psoriasiques devraient envisager de passer à un régime alimentaire plus sain », conseillent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités