Vous recherchez une actualité
Actualités

RÉALITÉ AUGMENTÉE et troubles de la vision : Des lunettes pour mieux s’orienter

Actualité publiée il y a 1 année 4 jours 9 heures
Scientific Reports
Des lunettes utilisant la réalité augmentée pour aider les personnes malvoyantes à mieux naviguer dans leur environnement

Des lunettes qui utilisent la réalité augmentée pour aider les personnes malvoyantes à mieux naviguer dans leur environnement, c’est le développement proposé par cette équipe du Roski Eye Institute de l’Université de Californie du Sud. Documentées dans les Scientific Reports, ces lunettes permettent d’améliorer la mobilité et la fonction, et donc la qualité de vie de patients ayant des difficultés de vision périphérique ou qui voient peu de lumière. Leurs avantages sont ici décrits chez des patients atteints de rétinite pigmentaire.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Près d’un adulte sur 30 âgé de plus de 40 ans a une "basse vision", une forme de déficience visuelle qui ne peut pas être corrigée avec des lunettes classiques ou des lentilles de contact, des médicaments ou par intervention chirurgicale. Si la réalité augmentée a déjà été envisagée pour ces patients, les technologies actuelles portables utilisant la réalité virtuelle restent limitées et difficiles à utiliser, précise l’auteur principal, le Dr Mark Humayun, professeur d'ophtalmologie à l'université Keck, directeur de l’Institut pour la thérapeutique biomédicale de l’USC et codirecteur de l'USC Roski Eye Institute.  

La réalité augmentée facilite l'identification de certains obstacles et la saisie des objets

L’étude menée auprès de patients atteints de rétinite pigmentaire, une maladie oculaire dégénérative héréditaire entraînant une mauvaise vision, apporte la preuve de concept de l’efficacité de lunettes adaptées par réalité augmentée, à améliorer la mobilité des patients de 50% et leur fonctionnement au quotidien de 70%. Les patients atteints de rétinite pigmentaire souffre, en effet, de vision périphérique réduite et ont du mal à voir en situation de faible lumière, ce qui rend difficile pour eux l'identification de certains obstacles et la saisie des objets.

 

Le principe est ici d’utiliser la réalité augmentée pour améliorer, et non pas remplacer, la vision naturelle du sujet : l’équipe a donc adapté des lunettes anti-reflets produisant des couleurs vives sur la rétine des patients, correspondant aux obstacles proches (voir visuel). Le dispositif a été testé chez les patients alors qu’ils devaient franchir un parcours d’obstacles (basé sur un test fonctionnel validé par l’Agence américaine FDA). Les chercheurs ont enregistré le nombre de fois où les patients se sont heurtés à des obstacles, ainsi que le temps pris pour terminer le parcours. Les participants ont passé également un test de préhension. L’expérience montre que :

  • Le nombre de collisions est réduit de 50% avec les lunettes adaptées ;
  • la performance de préhension est également augmentée de 70% ;
  • avec ces lunettes à réalité augmentée, la qualité de vie des patients malvoyants est considérablement augmentée, car ils reprennent confiance dans l'exécution de tâches du quotidien et regagnent en autonomie.

 

Comment ça marche ? Le système par réalité augmentée superpose les objets dans une structure filaire et à l’aide de 4 couleurs vives et distinctes. Les lunettes fournissent ainsi des repères de couleur visuels qui aident les personnes ayant une vision périphérique restreinte à interpréter des environnements complexes et à éviter les obstacles dans des environnements faiblement éclairés. Les chercheurs utilisent simultanément des processus de localisation et de cartographie qui permettent aux lunettes de restituer entièrement la structure 3D d'une pièce en temps réel. Les lunettes traduisent ensuite ces informations en une couche de couleur semi-transparente, soulignant les obstacles potentiels avec des couleurs vives pour aider les patients à comprendre l'espace et à percevoir la profondeur.

 

Il reste encore à franchir certains obstacles techniques et de coût, concluent les auteurs, mais ce type de technologie d'assistance adapté à une utilisation quotidienne pourrait voir le jour dans un avenir très proche.