Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ MENTALE de l’ADO : La prise de risque au volant, un signe de TDAH et de troubles du comportement

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 2 semaines
Nursing Research
Les accidents de la route sont la principale cause de décès chez les adolescents

Certes, la prise de risque au volant est en soi un comportement à risque et donc un trouble du comportement. Cependant, ce que nous apprend cette étude, présentée dans la revue Nursing Research, c’est que chez l’adolescent, ce comportement « agressif et téméraire » au volant peut être non seulement révélateur d’autres comportements à risque mais surtout d’un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). De là, il n’y a qu’un pas, à faire passer les adolescents suspectés d’hyperactivité un test sur simulateur de conduite…

 

Les symptômes de santé mentale liés au TDAH et plus largement aux troubles du comportement s’avèrent en effet associés, avec cette étude, à un nombre accru d’erreurs en simulateur de conduite. Cette corrélation est confirmée par plus de comportements à risque auto-déclarés par les adolescents.

 

Plus d'erreurs en simulateur de conduite, c’est plus d’inattention, commente Catherine C. McDonald, auteur principal et professeur à l’Université de Pennsylvanie School of Nursing. Les résultats de son étude suggèrent que les troubles de la santé mentale pourraient contribuer à expliquer cette inattention et le risque d'accidents chez les certains adolescents.

 

Les symptômes du TDAH et des troubles du comportement peuvent affectent la conduite automobile, confirme en effet cette expérience menée avec 60 jeunes conducteurs, âgés de 16 à 17 ans, qui avaient reçu leur permis il y a moins de 3 mois. L’évaluation en simulateur de conduite lorsque confrontés à différents scénarii d'accidents communs mais évitables, l’évaluation des symptômes de TDAH par test et par entretien, montre que les adolescents ayant des scores plus élevés pour l'hyperactivité / l'impulsivité et les troubles du comportement obtiennent également, en simulateur, un score plus élevé de conduite à risque.

 

Ce sont les symptômes d'hyperactivité et d'impulsivité et pas nécessairement le diagnostic global de TDAH qui semblent associés à ces comportements de conduite à risque au volant. Alors que les accidents de la route sont la principale cause de décès chez les adolescents, on retiendra l’impact de « la santé mentale » globale, cette étude suggérant que les comportements de conduite à risque pourraient être liés à des symptômes d'inattention, d'hyperactivité et de trouble du comportement.

 

Comprendre le rôle des facteurs de santé mentale pourrait ainsi contribuer à réduire la prise de risque au volant chez les jeunes conducteurs et réduire l’incidence des accidents de la route chez les jeunes.

Autres actualités sur le même thème