Vous recherchez une actualité
Actualités

Sauter le PETIT-DÉJEUNER associé à un risque accru de décès ?

Actualité publiée il y a 5 mois 1 jour 16 heures
Journal of the American College of Cardiology
Prendre un petit-déjeuner régulièrement réduit la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et aux accidents vasculaires cérébraux

Prendre un petit-déjeuner régulièrement réduit la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et aux accidents vasculaires cérébraux, conclut cette étude de la Wuhan University of Science and Technology (Chine), présentée dans le Journal of the American College of Cardiology. Ces nouvelles données qui apportent au débat sur les bénéfices du petit-déjeuner pour la santé, soulignent l’importance de sa régularité.

 

L’analyse a porté sur les données de la National Health and Nutrition Examination Survey (1988-1994), de 6.550 participants âgés de 40 à 75 ans, exempts d’antécédent de maladie cardiovasculaire ou de cancer et suivis durant 18 ans. Les participants ont été interrogés sur la fréquence de leur prise de petit-déjeuner, « quotidienne, parfois, rarement ou jamais ». Parmi les participants,

  • 5,1% ne prenaient jamais de petit-déjeuner,
  • 10,9% rarement,
  • 25% certains jours,
  • et 59% tous les jours.

 

  • L’analyse constate que les participants ne prenant jamais de petit-déjeuner présentent un risque de mortalité cardiovasculaire accru de 87% par rapport aux participants en prenant un quotidiennement.

 

Les chercheurs expliquent cette association en suggérant que sauter le petit-déjeuner est associé à des modifications de l'appétit et à une diminution de la satiété, à une élévation de la pression artérielle et à des modifications néfastes des taux de lipides. C’est enfin aussi et généralement un marqueur de mode de vie malsain...

Autres actualités sur le même thème