Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ : Pourquoi les ados paresseux risquent des problèmes osseux

Actualité publiée il y a 3 années 2 semaines 8 heures
Journal of Bone and Mineral Research

Sur une fenêtre de 4 ans seulement, entre les âges de 10 à 14 ans pour les filles et 12 à 16 ans pour les garçons, jusqu'à 36% du squelette humain est formé. Une période donc courte mais déterminante pour la santé et la résistance osseuse. Cette étude de l’Université de la Colombie-Britannique revient sur le lien entre pratique de l’exercice physique et santé osseuse, et rappelle toute l’importance du sport à l’enfance et à l’adolescence, pour un développement squelettique sain et durable.

La résistance osseuse est influencée par plusieurs déterminants, la géométrie osseuse, la densité et la microarchitecture osseuse qui s'adaptent à des charges progressivement accrues au cours de la croissance. L'activité physique a déjà été documentée comme essentielle à la solidité osseuse. Cependant, très peu d'études ont évalué les effets du temps sédentaire sur la santé osseuse. Cette équipe canadienne a donc regardé les associations possibles entre l'activité physique, la sédentarité et la santé osseuse au cours de l'adolescence, chez 173 filles et 136 garçons âgés de 9 à 20 ans au départ de l'étude. Les chercheurs ont effectué chaque année 4 mesures au tibia et au radius, pris en compte les données de durée et d'intensité de l'activité physique et le temps sédentaire via des accéléromètres. Des images radiologiques 3D haute résolution ont permis de visualiser les différences entre les jeunes qui pratiquaient chaque jour 60 minutes d'activité physique modérée à vigoureuse et ceux pratiquaient moins de 30 minutes par jour. Enfin, les chercheurs ont pris en compte l'âge, le sexe, l'ethnicité, la puissance musculaire des jambes, la masse maigre et la longueur des membres.


-L'activité physique modérée à vigoureuse s'avère un facteur prédictif indépendant positif de la résistance osseuse et de la fraction de volume osseux (BV/TV pour bone volume/total volume) au niveau du tibia et du radius, de la surface totale et de la porosité corticale au tibia

-La sédentarité ou le temps sédentaire s'avère un prédicteur indépendant négatif de la surface totale et de la porosité corticale au tibia et au radius et de la densité minérale osseuse corticale au niveau du tibia.

-Les chercheurs identifient des associations significatives entre les paramètres osseux, l'activité physique et la sédentarité de manière indépendante, et ces associations deviennent plus marquées à l'adolescence.

-Enfin, garçons et les filles répondent de la même façon, pour leur santé osseuse, à l'activité physique.

Bref, ces données plaident pour la pratique de l'activité physique à l'enfance et à l'adolescence pour une bonne santé et résistance osseuse, plus tard dans la vie : « Nous constatons que les adolescents moins actifs présentent des os plus faibles et donc avec une résistance osseuse réduite, un risque plus élevé de fractures » conclut Leigh Gabel, auteur principal et candidate au doctorat en orthopédie à l'Université de Colombie-Britannique.

22 March 2017 DOI: 10.1002/jbmr.3115 Physical Activity, Sedentary Time, and Bone Strength From Childhood to Early Adulthood: A Mixed Longitudinal HR-pQCT study

Lire aussi : SANTÉ OSSEUSE : La muscu favorise la formation osseuse chez l'hommeRetrouvez les blogs thématiques de Santé log : Fibromyalgie blog,

Sommeil blog

Diagnostic blog,

Microbiote blog

Obésité blog

Dermato blog

Autres actualités sur le même thème