Vous recherchez une actualité
Actualités

SEXUALITÉ et VIE AFFECTIVE, des facteurs de santé cognitive ?

Actualité publiée il y a 9 mois 3 semaines 6 jours
Archives of Sexual Behavior
Des études sur l'animal ont montré que la sexualité peut stimuler la croissance des neurones dans l'hippocampe, une zone du cerveau activée au cours des tâches de mémoire épisodiques et spatiales

Non, l'intimité avec un partenaire, l'activité sexuelle et la proximité émotionnelle sont sans rapport avec le taux de déclin cognitif avec l’âge, souligne cette étude de l'Université de Wollongong (Australie) menée auprès de plus de 6.000 adultes âgés de 50 ans et plus. Et si les personnes âgées qui entretiennent une relation sexuellement active et affective avec leur partenaire ont tendance à mieux réussir les tests de mémoire à court terme, leur déclin cognitif n’est pas plus lent sur une période plus longue. Des données présentées dans les Archives of Sexual Behavior qui excluent donc tout lien entre l'activité sexuelle et le taux de déclin cognitif !

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

Pages

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités